Lyon et la région Rhône-Alpes pollués à l'ozone avec la canicule

La pollution à l’ozone s’installe à Lyon et dans la région Rhône-Alpes. Air Rhône-Alpes annonce un épisode de pollution dès ce mercredi 1er juillet. En cause, la présence importante de gaz d’ozone potentiellement dangereux pour la santé. Quelques précautions s’imposent, notamment pour les enfants et les personnes âgées.

L’observatoire régional de la qualité de l’air, Air Rhône-Alpes indique un épisode de pollution pour ce mercredi. La pollution atmosphérique est la première conséquence de la canicule. “Cette vague de chaleur a pour effet de multiplier les effets de la pollution atmosphérique et notamment les gaz d’ozone. Cette semaine, la pollution à l’ozone sera présente dans toute la région. L’absence de vent provoquée par un anticyclone aura pour effet une accumulation des polluants sur tout le territoire rhônalpin. Bien qu’il soit principalement émis dans les zones d’activités industrielles et par le trafic routier, la concentration d’ozone sera importante dans les zones rurales” indique Bénédicte Rey Boissieu, coordinatrice à Air Rhônes-Alpes.

L’ozone, dangereux pour la santé

S’il s’agit d’un polluant secondaire, il n’en est pas moins dangereux pour la santé” poursuit-elle. L’ozone est un oxyde puissant. La présence de ce gaz dans l’air peut entrainer des problèmes respiratoires, une irritation au niveau des yeux. Ce gaz peut également provoquer des crises d’asthmes chez les personnes présentant des difficultés respiratoires. Durant ces périodes de fort ensoleillement, il est donc recommandé de limiter au maximum les activités physiques.
Concernant les prochains jours, les spécialistes d’Air Rhône-Alpes estiment que l’épisode de pollution devrait se poursuivre au moins jusqu’au milieu de la semaine prochaine, avec un pic de pollution à craindre en fin de semaine en raison de la persistance de conditions anticycloniques sur Lyon et la région.

Zones polluées par l'ozone en Rhônes-Alpes le mercredi 1er juillet. © Air Rhône-Alpes.
Zones polluées par l’ozone en Rhônes-Alpes le mercredi 1er juillet. © Air Rhône-Alpes.

Quelques recommandations pour pallier l’épisode de pollution

L’épisode de pollution devrait durer encore une semaine et s’aggraver cette fin de semaine. La préfecture émet quelques recommandations pour limiter la pollution atmosphérique dans la région mais surtout dans les grandes agglomérations, davantage concernées par les émissions de polluants.
Concernant les transports :
– Privilégier les solutions de « partage » pour vos déplacements : covoiturage, transports en commun.
– Eviter de circuler avec des véhicules polluants (date d’immatriculation antérieure au 1er janvier 2006).
– Eviter la conduite « agressive » des véhicules.
– Abaisser temporairement de 20 km/h les vitesses maximales des véhicules.
Concernant l’industrie :
– de mettre en œuvre les dispositions permettant de réduire les rejets atmosphériques, sur la base des plans d’actions prévus en cas de pollution de l’air.
– de reporter certaines opérations émettrices de COV et le démarrage d’unités à l’arrêt à la fin de l’épisode de pollution.
– de mettre en fonctionnement les systèmes de dépollution renforcés lorsqu’ils sont prévus.

A savoir

L’ozone est un gaz produit par la réaction du rayonnement solaire avec des particules présentes dans l’air rejetées par les activités humaines comme le trafic routier, les activités industrielles, ou encore l’utilisation de solvants. On le nomme polluant secondaire car il est composé de polluants primaires réagissant aux effets du soleil et de l’air stagnant.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here