Nous sommes inégaux face au soleil. Pour connaître votre type de peau et les risques que vous courrez à vous exposer, consultez régulièrement un dermatologue. Il fera le point sur vos grains de beauté et vous donnera des conseils pour profiter du soleil en toute sécurité.

 

Le cancer de la peau

Les cancers de la peau sont particulièrement virulents à cause de leur potentiel invasif local qui entraîne des destructions des tissus. Pour le docteur Jean-Marc Michel, dermatologue à Valence « plus le dépistage est précoce, meilleur est le pronostic ».
« Pour dépister un éventuel cancer, il suffit d’analyser à l’œil nu ou avec un dermatoscope (sorte de loupe) l’ensemble du revêtement cutané », précise-t-il.

Auto-surveillance régulière de sa peau

Chacun doit observer régulièrement ses grains de beauté et connaître les principaux signaux d’alerte. Si l’on constate, sur soi-même ou sur l’un de ses proches, une lésion pigmentée qui répond à un ou plusieurs des critères suivants, il faut consulter un dermatologue au plus vite :

  • une asymétrie,
  • des bords irréguliers,
  • une couleur non homogène,
  • un diamètre supérieur à 6mm,
  • un grain de beauté qui change d’aspect, de taille de couleur ou qui devient rugueux.

Quand consulter un dermatologue ?

En cas de doute, ou par simple précaution, il est recommandé de faire surveiller sa peau par un dermatologue. Seul un examen régulier pratiqué par un spécialiste permet de déceler une lésion anormale et un diagnostic précoce de cancer cutané, spécialement de mélanome, offre des chances considérables de guérison et permet le recours à des thérapies moins lourdes.
Le dermatologue a reçu la formation nécessaire pour différencier les lésions cutanées bénignes des malignes. Il peut s’aider pour cela de la dermoscopie. Si nécessaire, il effectuera une biopsie de la lésion suspecte à des fins d’analyses. La plupart des dermatologues sont à même de pratiquer des actes chirurgicaux dermatologiques et de choisir la meilleure des techniques pour traiter un éventuel cancer de peau. En général un geste chirurgical simple sous anesthésie locale suffit, alors qu’une prise en charge tardive impose parfois une chirurgie mutilante avec des séquelles esthétiques importantes.

Bien se protéger du soleil

Cette journée est aussi l’occasion de rappeler qu’un grand nombre de cancers de la peau pourraient être évités si chacun usait du soleil avec modération et en fonction de son type de peau.

En savoir plus

Découvrir les conseils du Syndicat des dermatologues

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here