Prendre soin de ses cheveux, ça s'apprend !
Avoir de beaux cheveux nécessite quelques bons réflexes auxquels on ne pense pas toujours, et au passage la chasse à certaines idées reçues ! ©Freepik

Nos chevelures subissent constamment des agressions extérieures : colorations, sèche-cheveux, pollution, fer à lisser, soleil, chlore, sel de mer… Pour protéger ses cheveux et les maintenir en bonne santé, il est indispensable de savoir s’en occuper. Les conseils pour en prendre soin de notre consultante beauté Ma Santé, Anaïs Peresson, avec le concours du Dr Adeline Finet-Benyair, dermatologue à Lyon.

Pour bien s’occuper de ses cheveux, la première chose à faire est de se constituer une routine de lavage qui soit adaptée à votre type de cheveux. Il est essentiel, ensuite, d’apprendre à bien protéger sa chevelure entre deux lavages, face aux multiples agressions du quotidien. Notre consultante beauté, Anaïs Peresson, vous donne toutes les bonnes astuces pour prendre soin simplement et naturellement de vos cheveux, avec l’aimable participation du Dr Adeline Finet-Benyair, dermatologue au Centre de dermatologie Bichat-Confluence, à Lyon.

 

Soin des cheveux : quels conseils pour un lavage optimal et non agressif ?

Utilisez un shampoing doux

Avant toute chose, sachez que quel que soit votre type de chevelure, vous devez privilégier un shampoing doux. Pour cela, évitez les composants sulfatés, bien trop agressifs pour le cuir chevelu. Un shampoing trop agressif irritera votre cuir chevelu, qui produira toujours plus de sébum, rendant vos cheveux toujours plus gras et les shampoings toujours plus fréquents… En somme, un véritable cercle vicieux ! Préférez les shampoings contenant un agent lavant doux (Coco Glucoside, Sodium Cocoyl Glutamate, Decyl Glucoside, Lauryl Glucoside…) afin de préserver la fibre capillaire et pouvoir (enfin) espacer les shampoings.

 

Pas plus d’un lavage tous les trois ou quatre jours !

Par ailleurs, il est à rappeler que la fréquence des shampoings varie également beaucoup en fonction de la nature des cheveux. Pour les cheveux très secs, qui sécrètent peu de sébum, un shampoing par semaine voire toutes les deux semaines sera amplement suffisant. Cela concerne souvent les chevelures frisées et crépues. Évidemment, plus la sécrétion de sébum est abondante, plus la chevelure nécessitera un lavage régulier. Mais quoi qu’il en soit, pas plus d’un lavage tous les trois ou quatre jours, au risque de tomber dans le cercle vicieux évoqué précédemment…

 

Utilisez un après-shampoing…ou pas

L’usage d’un après-shampoing est indispensable… pour certains types de chevelures. Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir si vos cheveux ont besoin ou non d’intégrer un après-shampoing dans votre routine de lavage. Cela dépendra souvent de leur nature…

Des cheveux épais auront souvent tendance à s’emmêler, de même que des cheveux bouclés, frisés et crépus, sujets à la formation de nœuds de par leur forme. La phase de l’après-shampoing sera de ce fait indispensable pour faciliter le démêlage. Pour ce type de cheveux, il est d’ailleurs fortement conseillé de ne procéder au démêlage qu’après avoir appliqué l’après-shampoing sur les longueurs et les pointes.

En revanche, si vous avez les cheveux plutôt lisses et fins, donc moins sujets à la formation de nœuds, l’après-shampoing ne sera généralement pas utile, au risque de les graisser…

 

Évitez l’utilisation du sèche-cheveux ou du fer à lisser

Pour prendre soin de vos cheveux, évitez au maximum les appareils chauffants qui, à la longue, fragilisent la fibre capillaire. Toutefois, si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, il vous faut absolument utiliser au préalable une crème thermo-protectrice qui permettra de protéger au maximum la fibre capillaire contre la chaleur et ainsi limiter la casse.

 

Soin des cheveux : que faire entre deux lavages ?

Soignez le démêlage des longueurs

Quelle que soit la nature de vos cheveux, il est primordial de soigner le démêlage de vos longueurs, zone principale de la formation des nœuds. Pour ce faire, munissez-vous d’une brosse ou d’un peigne adapté à vos cheveux. Et procédez au démêlage uniquement lorsque le besoin se fait sentir.

Si vous avez les cheveux plutôt raides et fins, vous pouvez utiliser une brosse en poils naturels ou un peigne à dents serrées. Si vous avez les cheveux épais qui ont tendance à s’emmêler facilement, il est conseillé de se doter d’une brosse à picots type Tangle Teezer. Quoi qu’il en soit, le démêlage se fait toujours en douceur et des pointes vers les longueurs pour limiter la casse.

Pour les cheveux ondulés, bouclés et frisés, il est fortement conseillé de procéder au démêlage lors de la phase après-shampoing de votre routine lavage. Pour ce type de chevelure, le démêlage à sec est généralement déconseillé en ce qu’il casse les boucles. Toutefois, il peut être judicieux de procéder à un démêlage à sec avant le shampoing pour enlever le plus gros des nœuds et ainsi éviter de passer une heure dans la douche…

 

Appliquez une crème de coiffage

Certains cheveux ont besoin d’un soin supplémentaire post-lavage, qui permet de maintenir l’hydratation et embellir la chevelure. C’est surtout le cas des cheveux bouclés, frisés et crépus. Mais plus généralement, cela concerne les cheveux qui ont tendance à perdre leur hydratation et s’assécher facilement.  La crème de coiffage s’applique sur cheveux mouillés et essorés après le lavage, mais également les jours qui suivent le shampoing si vos cheveux en ont besoin. Pour une texture légère sans faire graisser, je conseille la crème hydratante Centifolia. Pour une crème de coiffage plus riche, vous pouvez opter pour la Kurl Nectar de la marque Les Secrets de Loly.

Protégez vos cheveux du frottement de l’oreiller

La nuit, les frottements de la tête sur l’oreiller fragilisent la fibre capillaire, entraînant parfois bien des difficultés à se coiffer le matin. Les cheveux ondulés, bouclés, frisés et crépus sont particulièrement concernés. Cela leur provoque des frisottis, ces petites frisures disgracieuses sans forme régulière…

Pour protéger ses cheveux au coucher, le mieux est de recouvrir votre oreiller d’une taie en tissu de soie ou satin. Cette matière est beaucoup moins abrasive que les traditionnelles taies en coton pour la fibre capillaire. Ainsi, les cheveux glissent sur l’oreiller et sont protégés des sacs de nœuds, de la casse et des frisottis. Si vous ne jurez que par le coton, pas de panique… Il y a l’alternative des coiffures protectrices…

 

Utilisez des coiffures protectrices

Il existe diverses coiffures qui peuvent vous permettre de préserver vos cheveux des agressions extérieures, en particulier les frottements du quotidien qui abiment vos cheveux (écharpes, sac à main, vent…). Les coiffures protectrices seront par exemple une formidable alternative à la taie d’oreiller en satin. Avant le coucher, vous pouvez barder votre chevelure dans un foulard en soie ou la nouer en palmier ou chignon haut à l’aide d’un chouchou en satin. Cela limitera les frottements des longueurs sur l’oreiller. Par ailleurs, les tresses collées seront idéales pour des cheveux qui regraissent un peu trop vite (ou pour laisser poser un soin en journée) et permettront ainsi de repousser le jour de lavage.

Toutefois, quelles que soient les coiffures, attention à ne pas les faire trop tirées ou serrées (queues de cheval, chignons, tresses) car cela peut, à long terme, entrainer des alopécies de traction (perte de cheveux surtout sur la région frontale, au départ réversible mais parfois à terme définitive…). Évitez également les élastiques avec attaches métalliques dans lesquels les cheveux se mêlent et se cassent…

 

Préservez vos cheveux des méfaits des jours de plage

L’été est une saison particulièrement difficile pour nos cheveux, en particulier les jours de plage ou piscine. En effet, le soleil, le chlore et le sel à outrance agressent la fibre capillaire, mettant à mal la kératine, protéine naturelle qui la protège des agressions extérieures.

Pour limiter la casse, il y a un geste simple que vous pouvez adopter avant chaque baignade : appliquer une quantité généreuse d’huile de coco sur l’ensemble de votre chevelure. Très riche en acides gras, cette huile végétale est particulièrement émolliente et très occlusive. Sur les cheveux, elle forme alors un film protecteur hydrolipidique, un « effet barrière » qui permet de protéger la fibre.

 

Anaïs Peresson, consultante beauté & bien-être Ma Santé, partage conseils et bons plans sur son blog mots errants.

 

À SAVOIR

Contrairement à ce que l’on croit souvent, le cheveu est divisé en deux parties : la racine, partie vivante et la tige capillaire (des longueurs jusqu’aux pointes), partie qui est biologiquement morte, puisqu’une fois le cheveu constitué, la kératine qui le compose ne se régénère pas. Ce qui ne l’empêche pas de réagir à des processus physiques et chimiques. Prendre soin de ses cheveux permet donc de protéger leur kératine et ainsi minimiser les altérations de la fibre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here