Maternité : comment gérer le baby blues ?

0
204

Bébé est là, tout s’est déroulé à merveille et pourtant vous vous sentez… bizarre. Heureuse et triste à la fois. Cette hypersensibilité, c’est le baby blues. Une fragilité psychologique généralement éphémère mais qui exige toutefois certaines précautions.

Vous êtes mélancolique, confuse, vous vous mettez à pleurer sans raison ou n’arrivez pas à dormir ? Ce mélange d’émotions contradictoires est ce qu’on appelle le baby blues. Il touche 80 % des femmes et survient généralement dans les 3 à 10 jours suivant l’accouchement, le plus souvent lors du séjour à la maternité.

La faute aux hormones

Si les origines du baby blues sont encore mal connues, les spécialistes estiment qu’il serait lié à une chute du taux d’hormones lors de l’accouchement et à la sensation de fatigue due au manque de sommeil pendant les nuits précédentes.

Exprimer ses sentiments

Face à ces moments souvent déstabilisants et éprouvants pour la jeune maman, l’équipe médicale de l’hôpital ou de la clinique joue un rôle essentiel. Les sages-femmes doivent inciter la maman à exprimer ce qu’elle ressent, la rassurer et, en cas de besoin, lui administrer un léger traitement d’accompagnement  homéopathique.

Ne pas confondre baby-blues et dépression post-partum

L’épisode de baby blues est à bien différencier d’une dépression post-partum. Dans ce dernier cas, la maman ne parvient pas à reprendre le dessus et les symptômes durent au-delà de 15 jours. Le gynécologue-obstétricien qui a repéré ce trouble doit l’orienter vers un psychologue.
En général, la jeune maman a un profond sentiment d’incapacité maternelle et des difficultés à s’occuper de son bébé. Le psychologue peut proposer une prise en charge adaptée associant une psychothérapie à un traitement médical voire à une hospitalisation.

A savoir

Pour plus d’informations sur le baby blues :
 Association Maman Blues Lyon Grenoble
Les unités d’hospitalisation mère-enfant de la région:
Centre Hospitalier Le Vinatier: Unité mère-bébé Serge Lebovic à Bron
Clinique Natecia: Unité de psycho-pathologie périnatale à Lyon 8e

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here