Plusieurs villes de la région Rhône-Alpes se sont associées à la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux (AVC), troisième cause de mortalité en France. Objectif: enseigner les bons réflexes pour intervenir vite et bien.

Chaque année, plus de 130 000 Français sont victimes d’un accident vasculaire cérébral, entraînant la mort de près de 50 000 personnes. Anciennement appelée accident cérébro-vasculaire, cette “attaque cérébrale” est la conséquence d’un arrêt brutal de la circulation sanguine dans le cerveau. Dans la majorité des cas, il s’agit de l’intrusion d’un caillot obstruant un vaisseau, l’AVC étant aussi parfois d’origine hémorragique, conséquence de la rupture de la paroi d’un vaisseau. Quelle que soit l’origine de l’AVC, sa gravité va dépendre de la localisation de l’incident et de l’étendue des lésions cérébrales, avec à la clé un déficit neurologique, des troubles moteurs ou sensitif, une perte de la parole voire parfois de la mémoire.
Les buts de la campagne de sensibilisation :

  • Rappeler l’importance d’une intervention rapide des secours.
  • Apprendre à reconnaître les premiers symptômes.
  • Démystifier certaines idées reçues

Quel que soit l’âge de la victime, un AVC peut en effet s’avérer mortel ou provoquer de graves séquelles si la prise en charge n’est pas la plus rapide possible. Il est donc essentiel de composer le 15 dès l’apparition des signes avant-coureurs (engourdissement soudain d’un côté du corps, difficultés d’élocution, baisse de la vision…)   Samu 15 Pour en savoir plus : http://www.journee-mondiale.com/154/journee-mondiale-des-accidents-vasculaires-cerebraux.htm   http://www.franceavc.com/

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here