Une équipe du Centre de neuroscience cognitive de Lyon en Rhône-Alpes a découvert une hormone capable d’améliorer le comportement social des personnes autistes.

L’ocytocine, hormone produite par la neurohypophyse, administrée à des autistes permettrait d’améliorer considérablement leur comportement social.

Selon l’équipe Centre de neurosciences cognitives du CNRS de Lyon qui a publié ces résultats, l’ocytocine, connue pour favoriser l’accouchement et la production de lait maternel, jouerait aussi un rôle prépondérant dans le renforcement des comportements sociaux et émotionnels.
Si différentes études avaient déjà mis en évidence l’existence d’un déficit en ocytocine chez les personnes autistes, c’est la première fois qu’il est clairement démontré que cette hormone peut agir sur les déficiences sociales liées à l’autisme.

Autisme : une nouvelle approche thérapeutique

Pour cela, l’équipe du CNRS a administré l’ocytocine par voie nasale à 13 patients souffrant d’autisme de haut niveau et du syndrome d’Asperger, deux formes de la maladie dans lesquelles la capacité à interargir avec autrui est particulièrement affectée.
Les résultats sont porteurs d’espoir : les patients arrivent davantage à s’adapter au contexte social et à agir en conséquence. Il a également été démontré qu’ils réussissent à acquérir plus de confiance dans le choix de leurs interlocuteurs.
Très prometteurs, les résultats de cette nouvelle approche thérapeutique devront encore être confirmés sur le long terme.

Source : AFP

 

Chargement des commentaires facebook ...

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here