Le point sur l'asthme dans l'émission Votre Santé
La majorité des asthmes sont d'origine allergique avec une prédisposition génétique. ©BFM Lyon

L’asthme toucherait près de quatre millions de personnes en France selon l’Assurance Maladie. Un chiffre qui serait en réalité sous-estimé. Il s’agit d’une des affections chroniques les plus fréquentes. Cette maladie respiratoire se traduit par une gêne de la respiration, un essoufflement mais aussi une sensation d’oppression dans la poitrine occasionnée par une inflammation permanente des bronches. Les explications du Dr Jean-Marc Dot, pneumologue au Médipôle Lyon-Villeurbanne, lors de l’émission Votre Santé sur BFM Lyon.

L’asthme provoquerait près de 900 décès par an. Cette maladie chronique très fréquente n’est donc pas à prendre à la légère.

Quelles sont les causes de l’asthme ? Quels sont les symptômes et les traitements ? Peut-on avoir une crise d’asthme à tout âge ? Quelles sont les différentes formes d’asthme ?

Le Dr Jean-Marc Dot, pneumologue au Médipôle Lyon-Villeurbanne, a répondu à toutes ces questions lors de l’émission Votre Santé sur BFM Lyon. Un rendez-vous hebdomadaire animé par Élodie Poyade et Pascal Auclair, rédacteur en chef du groupe Ma Santé. 

 

Comment répertorie-t-on les différentes formes d’asthme ? 

Il y a différentes formes d’asthme et différents degrés de sévérité de cette maladie. La plupart des asthmes sont d’origine allergique avec une prédisposition génétique. Mais ça ne représente pas la totalité des asthmes. En effet, il y a des asthmes professionnels qui vont apparaître à l’âge adulte, sans rapport avec l’allergie. 

 

Constate-t-on que cette maladie touche de plus en plus de personnes ?

Il y a effectivement de plus en plus d’asthmatiques en France mais aussi une meilleure prise en charge. Cela augmente donc l’incidence. 

 

Les facteurs de l’asthme

La pollution atmosphérique est-elle un facteur aggravant ? 

Il faut se poser trois types de questions : 

Est-ce que la pollution aggrave des symptômes d’asthme chez une personne qui était déjà asthmatique ? De nombreuses études ont révélés qui oui, la pollution est un facteur aggravant.

Est-ce que l’asthme qui n’existait pas peut être provoqué par une exposition chronique à une pollution ? Sans doute que oui, en particulier chez l’enfant. En revanche, c’est plus compliqué de répondre à cette question chez l’adulte.

Est-ce que la pollution peut intervenir dans le développement d’allergie ? Sur ce sujet-là, les réponses ne sont clairement pas concordantes. 

 

L’asthme est-elle une maladie héréditaire ?

En effet, il y a une prédisposition génétique à développer un asthme allergique. On l’hérite de ses parents. Pour les asthmes qui apparaissent à l’âge adulte, ce facteur génétique n’est plus au premier plan. Ce type d’asthme est davantage lié à l’environnement.


Comment devient-on asthmatique ?

Pour les asthmes d’origine allergique, cela débute généralement dès l’enfance avec des manifestations allergiques comme de l’eczéma. Cela évolue en rhino conjonctivite pour arriver à de l’asthme à l’adolescence. Cet asthme peut guérir à l’âge adulte. 

Pour les asthmes plus tardifs, chez la femme, cela peut être un asthme hormonal qui va apparaitre à la ménopause. 

 

Des traitements par inhalation… 

Comment soigner l’asthme ? 

Aujourd’hui, ce sont des traitements que l’on va inhaler. On compte les bronchodilatateurs et les corticoïdes inhalés. La puissance du traitement va varier en fonction de la sévérité de l’asthme et des stades de la maladie. On dispose aussi, pour les asthmes les plus sévères, de la biothérapie. Ce sont des traitements modernes qui évitent le recours à la cortisone, ancien traitement essentiel par le passé. 

 

Peut-on avoir recours à la médecine douce ?

Il est possible d’avoir recours à toutes les thérapeutiques relaxantes (hypnose, sophrologie…) chez les malades d’asthme sévère qui souffrent de dépression.

Quelques conseils lors d’une crise soudaine ?

Une crise est fortement angoissante. Il faut consulter en urgence lors de la première crise. Chez les personnes asthmatiques, ils connaissent les étapes à respecter en fonction de leur traitement. Ils ont un plan d’action et parviennent à gérer leur propre crise. 

 

Asthme et coronavirus

Est-ce que les asthmatiques font plus de formes graves de la Covid-19 ?

En 2020, on a considéré les asthmatiques comme potentiellement sujets à risque vis-à-vis du Covid. Depuis, on est revenu sur cette décision au regard des études. En effet, les personnes souffrant d’asthme ne faisaient pas des Covid plus sévères. L’asthme n’est donc plus considéré comme un facteur de survenu de Covid. 

 

Les asthmatiques sont-ils prioritaires à la vaccination ? 

Oui, si l’on est atteint d’asthme sévère. A ce titre-là, on est dans une comorbidité qui va probablement favoriser l’accessibilité à la vaccination. 

 

Retrouvez la liste des médecins généralistes près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr

(1) Dans le cadre des biothérapies contre l’asthme sévère, des anticorps monoclonaux ciblent des molécules impliquées dans le déclenchement de l’allergique. Le blocage de ces molécules permet de freiner, voire d’empêcher, l’inflammation des bronches.

À SAVOIR

Chaque 5 mai est consacré à la journée mondiale de l’asthme. Cette année, la thématique “Luttez contre les idées reçues” a été retenue, avec un objectif de sensibilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here