Asthme de l’adulte: un traitement prometteur chez Sanofi

1
175
Le test du spiromètre

Le groupe lyonnais Sanofi annonce des résultats positifs sur le test du dupilumab. Ce traitement expérimental a démontré une amélioration significative de la fonction pulmonaire chez les adultes souffrant d’asthme modéré à sévère.

Le groupe lyonnais Sanofi et Regeron annoncent des résultats positifs sur le test du dupilumab. Ce traitement expérimental a démontré une amélioration significative de la fonction pulmonaire et une réduction des exacerbations graves. Une bonne nouvelle pour les adultes souffrant d’asthme modéré à sévère.

Selon les estimations mondiales, entre 235 et 300 millions de personnes souffrent d’asthme dans le monde, générant plus de 180 000 décès chaque année. Des chiffres éloquents qui justifient l’intérêt porté par Sanofi au traitement de cette maladie inflammatoire chronique des vois respiratoires. Dans ce contexte, le groupe lyonnais et son partenaire,  Regeneron Pharmaceuticals, grande société biopharmaceutique basée à Tarrytown (New York) viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des résultats d’une étude d’établissement de la posologie du dupilumab chez les patients souffrant d’asthme modéré à sévère. Une amélioration significative de la fonction pulmoaire et une réduction des exacerbations graves a notamment été constatée chez les adultes souffrant d’asthme non contrôlé.

Vaincre les crises d’asthmes récurrentes

Traitement expérimental, le dupilumab a été testé sur un panel de 776 adultes dans le cadre d’une étude de 24 semaines, peu d’effets indésirables ayant été constaté sur cet échantillon. « Les patients atteints d’asthme modéré à sévère présentent un besoin médical important et sont souvent aux prises avec des symptômes journaliers et des crises d’asthme récurrentes, malgré un traitement par corticoïdes inhalés et bronchodilatateurs de longue durée d’action et des médicaments de secours », explique le Dr George D. Yancopoulos, Directeur Scientifique de Regeneron et Président de Regeneron Laboratories. « Cet essai est encourageant compte tenu des résultats positifs observés pour la plupart des critères d’évaluation les plus significatifs sur le plan clinique comme le VEMS, une mesure essentielle de la fonction pulmonaire, et les exacerbations de l’asthme, en plus de ceux liés au traitement de fond. Nous sommes impatients de poursuivre les investigations dans le cadre d’autres études. »
Compte tenu des résultats encourageants de cette analyse intermédiaire, la période de traitement de 24 semaines de l’étude se poursuit et les patients seront suivis pendant 16 semaines après le traitement. Les résultats complets de cette étude seront présentés dans le cadre d’un prochain congrès scientifique.« Compte tenu de ces résultats, nous prévoyons de faire passer le dupilumab en développement clinique de phase 3 chez des patients atteints d’asthme non contrôlé modéré à sévère », précise Elias Zerhouni, président Monde de la division Recherche & Développement chez Sanofi. Aucune date n’a toutefois été avancée par le groupe lyonnais pour une éventuelle mise sur le marché du dupilumab, agent expérimental qui reste donc en phase de développement clinique.

A savoir

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires caractérisée par une sensibilité des voies respiratoires à des facteurs environnementaux et biologiques tels que les poussières, les produits chimiques, la fumée, les allergènes et les infections virales, entraînant un rétrécissement aigu et chronique des bronches et des bronchioles et une production accrue de mucus. Les symptômes peuvent prendre la forme d’une respiration sifflante, d’un essoufflement, d’une toux et d’une oppression thoracique et, dans les cas très sévères, engager le pronostic vital. Entre 10 % et 20 % des patients asthmatiques ne sont pas contrôlés de manière optimale malgré les traitements existants. L’asthme modéré à sévère peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie des patients et représente un lourd fardeau pour la société, tant en termes de coûts directs (soins médicaux et médicaments sur ordonnance) qu’en termes de perte de productivité.

Chargement des commentaires facebook ...

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour j’ai un asthme sévère depuis janvier 2015 avec un problème d oxygène quand il fait très cho je peux pas respirer.
    Quand il y a des allergies je peux respirer.
    Et quand je fais des effort pareil impossible de respirer.
    Je suis sous innover nexthaler sous ventoline, bilaska, singulair, nasacort. Et je fais du Kiné respiratoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here