amygdales ablation
L'ablation des amygdales est une intervention de moins en moins pratiquée et décidée au cas par cas. ©Freepik

Vouées à nous protéger contre les bactéries et les virus, les amygdales peuvent aussi être à l’origine de maux de gorges, douleurs et autres angines à répétition. Il est donc parfois nécessaire de les retirer via une opération chirurgicale bénigne, l’amygdalectomie. Explications avec le Docteur Marcel Garrigou-Grandchamp, médecin généraliste à Lyon.

Situées dans la sphère ORL (oreilles, nez et gorge), les amygdales, ou tonsilles palatines, sont deux petites masses glandulaires situées au fond de la gorge, de chaque côté de la luette. En gonflant, elles bloquent le cheminement des infections et appuient la défense immunitaire en fabriquant des anticorps grâce au tissu lymphoïde qui les constituent.

Mais ces sentinelles du corps peuvent elles aussi tomber malade. Lorsqu’elles sont infectées (angines, maux de gorge…), plusieurs symptômes apparaissent :

  • Douleurs à la gorge
  • Douleurs à la déglutition
  • Amygdales rouges et gonflées avec parfois des taches rouges ou blanches, dans le cas d’une angine rouge ou blanche
  • Fièvre
  • Saignements

L’amygdalectomie, une opération bénigne

Un traitement antibiotique et/ou antalgique permet en général de soigner ces infections. Dans certains cas, il est toutefois nécessaire de recourir à l’ablation des amygdales dans les cas suivants :

  • Angines (ou amygdalites aiguës) à répétition, soit 3 à 5 par an
  • Amygdalite chronique (inflammation persistante des amygdales)
  • Hypertrophie des amygdales (obstruction courante en cas d’infection mais qui peut occasionner otites, sinusites ou encore syndrome d’apnée du sommeil…)
  • Abcès ou phlegmon (plus rare)

Réalisée sous anesthésie générale en une demi-heure, l’amygdalectomie est une opération potentiellement douloureuse. L’ORL peut alors prescrire un traitement antalgique pour atténuer ces douleurs touchant la bouche, la gorge et les oreilles. Il est également important d’adapter l’alimentation pour préserver la gorge le temps de la convalescence, qui s’étend sur 8 à 15 jours, le temps de la cicatrisation.

 

Une opération moins fréquente

Très fréquente auparavant chez les enfants, l’amygdalectomie est une intervention chirurgicale moins pratiquée actuellement. Les angines sont en effet mieux soignées qu’avant, et si le rôle des amygdales dans la défense immunitaire reste secondaire pour l’organisme, il devient dommage de se passer de cette protection naturelle.

Consultez la liste de tous les médecins généralistes près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr.

 

À SAVOIR

Le cancer des amygdales, de plus en plus fréquent, représente 15% des cancers ORL. Dû notamment à une infection au papillomavirus humain (HPV), il se caractérise par une douleur unilatérale irradiant vers l’oreille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here