Les effets de l'ambroisie sont particulièrement redoutables.
L'ambroisie touche aujourd'hui entre 15 et 20% de la population française. ©Shutterstock

L’ambroisie, véritable plaie de la fin de l’été, est particulièrement virulente en Auvergne-Rhône-Alpes. Les conseils du docteur Yan Martinat, pneumologue et allergologue à Lyon, pour bien s’y préparer.

L’ambroisie à feuille d’armoise, ou Ambrosia artemisiifolia, est une plante invasive et sauvage au pollen particulièrement allergisant, venue d’Amérique du Nord. La période d’exposition à l’ambroisie débute désormais dès la fin du mois de juillet, pour s’achever dans les premières semaines d’octobre. Elle est donc généralement de trois mois. On estime que 15 à 20% de la population française est allergique à l’ambroisie.

 

Ambroisie: une allergie pénible et handicapante

Les effets de l’ambroisie sur l’organisme ressemblent à ceux du rhume des foins. Les symptômes et signes allergiques sont multiples et de différents ordres.

  • Difficultés respiratoires : asthme (toux, essoufflement…)
  • Rhinite : éternuements, nez qui coule…
  • Conjonctivite : yeux rouges, larmoyants et qui grattent
  • Trachéite : toux sèche
  • Autres réactions allergiques plus rares comme: urticaire, démangeaisons, boutons…

Ces symptômes sont souvent générateurs de mal-être général, de difficultés à dormir (apnées du sommeil), génératrices de fatigue, stress, irritabilité, voire de troubles de concentration pénalisants (travail, etc.)

 

Comment traiter l’allergie à l’ambroisie ?

Il existe plusieurs types de traitements.

Le traitement préventif consiste à éviter la source allergène : on conseille aux personnes sensibles de s’éloigner, dans la mesure du possible, des secteurs où la plante est présente (principalement en campagne), mais aussi de limiter l’influence du pollen : douches, draps régulièrement changés, fenêtres fermées…

Le traitement symptomatique quant à lui, s’attaque aux effets de l’allergie à l’ambroisie. Ce-dernier se traduit par la prise de médicaments en fonction de la sévérité de l’allergie du patient. Les médicaments sont toujours sur prescription médicale.

  • Traitements locaux : au niveau nasal, oculaire ou bronchique
  • Traitements par voie générale : antihistaminiques

Enfin, le traitement curatif (immunothérapie ou désensibilisation spécifique) vise à éliminer l’allergie, en habituant progressivement l’organisme à l’allergène durant plusieurs années. Il s’administre dans 80% des cas de manière sublinguale (gouttes déposées sous la langue). Son efficacité est reconnue dans 70% des cas et est remboursé par la Sécurité sociale.

Retrouvez tous les pneumologues et allergologues de votre ville ou de votre quartier sur conseil-national.medecin.fr

À SAVOIR

Le foyer principal de l’ambroisie se situe en Rhône-Alpes. La plante se développe sur des terrains mal entretenus (bas-côtés, chantiers, espaces non végétalisés…). On limite donc sa prolifération par arrachage, fauchage ou désherbage chimique.

une application smartphone de signalement de l’ambroisie a été mise en place en Rhône-Alpes : www.signalement-ambroisie.fr

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here