Masque covid art martin
La société Art Martin, à Villeurbanne, a développé un masque à la fois efficace et esthétique ©DR

Conçu avec un bonnet de soutien-gorge, le masque AM6 fait la prospérité d’Art Martin, à Villeurbanne (Rhône). Depuis le début de la pandémie de Convid-19, cette entreprise familiale en a déjà vendu 250 000 exemplaires de cette barrière anti-projections.

En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées. La preuve ? A Villeurbanne, dans l’agglomération lyonnaise (Rhône), une entreprise familiale a su profiter du coronavirus pour amortir le choc économique de la pandémie. En effet, quelques semaines après le début du confinement, Olivier Martin, président de la société Art Martin, et son frère Jérôme Martin se sont lancés dans la production d’un masque original.

 

A Villeurbanne, un bonnet sur le nez

Spécialisée dans la transformation de matériaux souples, notamment pour le secteur de l’habillement et l’industrie textile (lingerie, univers du bain et du sport…), la PME de Villeurbanne a reconverti un bonnet de soutien-gorge (taille B pour les experts…) en barrière anti-coronavirus. “Notre département de R&D a travaillé sur la forme pour la rendre la plus anatomique possible. Au lieu de s’adapter à la forme d’un sein, il a fallu réaliser un moule pour que le masque épouse la forme du visage. L’une des difficultés était de le doter d’une réserve air afin de pouvoir respirer et parler. Il fallait aussi qu’il soit bien plaqué au visage pour assurer une totale étanchéité”, explique Olivier Martin.

Ainsi est né le AM6. Un masque à la fois ultra léger (5 grammes), efficace et esthétique, composé de polyester microfibré et de mousse polyuréthane. Les deux matières étant thermoformées puis assemblées sans couture et sans fil avec de la colle végétale.  “Le AM6 a été homologué masque barrière UNS1, ce qui signifie qu’il filtre les particules à plus de 90%. Il est garanti pour 20 lavages machine, avec une durée d’utilisation de 4 heures entre chaque lavage“, précise Olivier Martin.

 

Un masque déjà vendu à plus de 250 000 unités

Depuis le lancement de la production, en France et en Tunisie, le 15 avril dernier, Art Martin a déjà distribué plus de 250 000 exemplaires de l’AM6. Parmi les clients de la PME de Villeurbanne, beaucoup d’écoles et de grandes entreprise. “L’un des gros avantages de ce masque, c’est de pouvoir le personnaliser par simple transfert à partir de 300 unités“, souligne Olivier Martin.

Compte tenu de l’évolution de la pandémie et de l’obligation de porter un masque en public, Art Martin souhaite désormais s’ouvrir le marché de la grande distribution. Dans cette optique, l’entreprise du Rhône a développé une nouvelle gamme de colories plus “fashion”. Ainsi, en plus du blanc, du noir et du bleu marine, le masque AM6 est produit dans six autres couleurs. Le rose, le rose pâle, le rouge et le turquoise pour séduire une clientèle féminine. Le gris clair et le bleu canard pour une touche plus masculine. “On vient aussi de sortir un masque pour les enfants et un autre avec une forme moins enveloppante sur le nez mais tout aussi efficace“, confie Olivier Martin.

Une cible de particuliers qui peut commander directement son masque sur le site d’AMPROTECT dont le trafic ne cesse de progresser depuis le début de la pandémie.

 

450 000 euros de chiffre d’affaires en cinq mois

Par ailleurs, depuis son siège de Villeurbanne, Art Martin a développé un autre masque baptisé AM1. Moins esthétique mais plus hermétique, ce masque de catégorie 1 est certifié 100% coton. Il se déplie pour envelopper toute la partie basse du visage. Une technologie destiné aux personnels affectés à des postes ou missions comportant un contact régulier avec le public.

En quatre mois, Art Martin a réalisé un chiffre d’affaires de 450 000 euros avec son masque original. De quoi compenser la perte d’activité sur ses autres marchés et envisager l’avenir avec une certaine sérénité.

A SAVOIR

Les masques anti-virus UNS (abréviation d'”usage non sanitaire”) sont classés en deux grandes catégories. Les masques homologués UNS1 doivent assurer une efficacité de filtration des particules de 3 microns supérieure à 90%. Ils protègent contre la projection de petites gouttelettes et peuvent être utilisés en milieu professionnel, sauf dans les environnements exigeant des protections sanitaires particulières (hôpitaux, Ehpad, laboratoires…). Les masque UNS2 (ou de Type 2) présentent une efficacité de filtration moindre, comprise entre 70% et 90%. Ces masques anti-projections  sont conçus pour protéger l’ensemble d’un groupe portant des masques. Pour être homologués, tous ces masques doivent aussi présenter une perméabilité à l’air optimum afin d’être portés durant 4 heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here