Septembre en or cancers de l'enfant
Un petit ruban doré, symbole de la lutte contre les cancers de l'enfant et de l'adolescent ©DR

L’opération “Septembre en or” est de retour pour sa 5ème édition ! Cet évènement vise à soutenir et à faire connaître les cancers de l’enfant. Une année placée sous le signe du Covid qui fait largement oublier cette grande cause nationale pourtant essentielle. Soucieux face à la fonte drastique des fonds collectés pour la recherche, les spécialistes tirent la sonnette d’alarme, et notamment à Lyon où l’IHOPe monte en première ligne.

L’arrivée de l’automne marque le retour de Septembre en Or. En effet, dans le contexte de la crise du Covid-19, certains centres de recherche rencontrent des difficultés dans leur lutte contre les maladies chroniques. C’est le cas de la lutte contre les cancers de l’enfant qui a tendance à voir ses fonds de recherche s’amenuiser.

Les dépistages contre ces cancers sont également beaucoup moins nombreux en cette période épidémique. En cause, une focalisation du public sur le danger immédiat que représente le Coronavirus. Pourtant, ces maladies subsistent et il est nécessaire de les dépister à temps pour améliorer le pronostic médical.

 

Cancers infantiles : “un enfant sur cinq ne guérira pas”

Si le mois d’octobre est destiné à la prévention du cancer du sein avec le rose, septembre se pare dès aujourd’hui d’or pour sensibiliser sur la cancérologie pédiatrique. En effet, depuis la crise du Covid certaines grandes causes médicales ont eu tendance à subir un désintérêt croissant du public. Pourtant il est important de rappeler que ces maladies ne stoppent pas leur progression et que le Covid19 ne fait qu’ajouter un trouble à la longue liste déjà existante. Pour l’IHOPe (l’institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique) de Lyon, « la crise sanitaire liée à la COVID-19 ne peut pas être une double peine ». L’aide de tous et des pouvoirs publics est essentielle pour éviter les retards et les pertes de chance pour les enfants et les jeunes.

En effet, les retards de diagnostics peuvent avoir des conséquences dramatiques, comme le rappelle le Dr Perrine Marec-Bérard, pédiatre oncologue et responsable de l’IHOPe : « même si le taux de guérison tous cancers confondus atteint 80%, il faut rappeler qu’un enfant sur cinq ne guérira pas ! Nous devons donc plus que jamais poursuivre nos efforts pour améliorer le pronostic des cancers les plus complexes à soigner et pour lesquels nous n’avons encore aucune solution thérapeutique ».

 

Septembre en Or : les éléments de prévention à connaître

septembre en or cancer de l'enfant
4 enfants sur 5 guérissent des pathologies cancéreuses ©Pixabay

Si les parents avaient tendance à moins emmener leurs enfants en consultation en cette période de Covid, il est important de rappeler que ces examens sont essentiels pour dépister certains cancers à temps.

Les symptômes qui doivent vous amener à consulter “peuvent être multiples”, rappelle le Dr Perrine Marec-Bérard, très impliquée dans Septembre en Or. En règle générale, ils tiennent surtout en un dégradement général de l’état de santé de l’enfant. Cependant, certains éléments peuvent mettre la puce à l’oreille des parents : “des hématomes, des douleurs prolongées et inexpliquées ou encore des boules au niveau du ventre ou d’un membre doivent alerter”.

Dans le cas d’un cancer, 3 traitements peuvent être envisagés :

  • La chimiothérapie : prise de médicaments visant à éliminer les cellules cancéreuses quel que soit l’endroit où elles se trouvent dans le corps.
  • La chirurgie : dans le cas d’une tumeur, pour la retirer.
  • La radiothérapie : rare en pédiatrie car on préfère éviter d’irradier inutilement les jeunes enfants. Cette méthode consiste à utiliser des rayonnements (ou radiations) pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier.

Au cœur de la campagne de sensibilisation Septembre en Or, la recherche a besoin de dons, plus que jamais après la crise de Covid qui a capté une grande partie des dons privés. Si vous souhaitez donner à la recherche contre le cancer pédiatrique vous pouvez adresser vos dons au centre Léon Bernard. 

 

À SAVOIR

L’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique de Lyon (IHOPe) est un groupement coopératif sanitaire du Centre Léon Bérard et des Hospices de Lyon. Il s’agit d’une structure dédiée à la prise en charge globale des cancers et hémopathies (maladies du sang) de l’enfant et de l’adolescent. Il se définit lui même comme un institut offrant « une palette d’expertises diagnostiques et thérapeutiques dans le domaine du cancer ou des maladies hématologiques ou immunologiques ».

Le regroupement de ces deux très grands et anciens services de cancérologie et d’hématologie pédiatriques de la région se concentre en une seule et même structure qui accueille un total de 250 nouveaux patients par an. Il est aujourd’hui reconnu au plan européen dans le cadre des réseaux d’excellence mis en place pour améliorer le dépistage et le suivi des tumeurs : il est comparable aux plus grands centres européens et nord-américains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here