Confinement télétravail douleurs problèmes dos lombaires sédentarité_Ra Sante
Mauvaises postures en télétravail, sédentarité... les problèmes et douleurs au dos sont en hausse avec depuis le début du confinement. ©Yanalya_Freepik.

Assignés à résidence pendant plusieurs semaines, nos habitudes de vie ont été chamboulées. Stress, déprime, solitude… si le moral en a pris un coup, le corps aussi, en particulier le dos ! Le mal du siècle serait-il devenu le mal du confinement ? Douleurs courbatures et tensions ont rythmé le quotidien d’un grand nombre de personnes. Regard d’expert d’un ostéopathe sur les effets secondaires de cette sombre période sur l’organisme.

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social. Elle ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité », selon l’Organisation mondiale de la Santé. Une définition que tient à rappeler Yohan Golonka, ostéopathe à Grenoble et membre de l’Association des Ostéopathes de France. Ces trois dimensions justifient selon lui, les problèmes de dos souvent rencontrés en période de confinement. Explications.

 

La sédentarité : principal effet secondaire du confinement

Facteur de nombreuses pathologies, la sédentarité serait en tête des causes de problèmes ostéopathiques durant le confinement. Le manque d’activité physique entraîne en effet une chute de la tonicité musculaire. Cela accroît ainsi les risques de blocages et de raideur au niveau du dos.

À l’inverse, certains en ont profité pour développer leurs talents de jardinage ou de bricolage. Des positions non adéquates pourraient elles aussi provoquer des douleurs lombaires.

 

Les possibles maux du télétravail

Les mauvaises postures seraient également légion chez les personnes en télétravail. Les conditions et équipements ne sont en effet pas forcément adaptés. Les articulations du dos et des cervicales sont souvent les premières à en pâtir. Cela a été le cas de Flore, ingénieure en Isère.

Elle confie avoir « des problèmes de dos chroniques qui se sont accentués depuis le confinement. D’une part, les conditions de télétravail ne sont pas optimales. Dans mon poste habituel, j’ai un siège ergonomique, une taille de bureau adaptée et un ordinateur réglé à la bonne hauteur. Chez moi, je travaille sur une petite surface avec un ordinateur portable et une chaise qui n’est pas appropriée. D’autre part, le manque d’exercice physique joue également sur les douleurs. J’ai l’habitude de beaucoup marcher au quotidien, ce qui n’est pas forcément possible en confinement. Résultat, je ressens beaucoup plus de raideur et de tension dans mes muscles, en particulier au niveau du dos. »

 

L’importance du bien-être psychologique sur l’organisme

« Il est important de rappeler que la santé passe par trois dimensions, non seulement le bien-être physique mais également social et psychique. Les troubles psychiques, le stress, l’anxiété et l’isolement impactent la santé physique. Les problèmes d’ordre psychologique peuvent ainsi entraîner de nombreuses douleurs et troubles fonctionnels, particulièrement chez les personnes âgées », constate l’ostéopathe isérois. Les personnes âgées de 70 ans et plus sont selon lui les plus touchées par la hausse des problèmes liés au dos pendant le confinement.

 

Problèmes de dos : les séniors en première ligne

Outre les risques accrus de maladies cardio-vasculaires et neuro-musculaires, la sédentarité accroît le risque de chute chez les personnes âgées. L’accélération de la fonte musculaire et la diminution des capacités physiques fonctionnelles formeraient en effet un cocktail dangereux. Ils s’accompagnent ainsi de possibilités de fractures, de blessures mais également d’une augmentation du risque de mortalité. Un inquiétant constat qui s’ajoute au fait que les douleurs chroniques dont souffrent un grand nombre de seniors sont également accentuées par la sédentarité.

« En vue de ces problèmes, l’objectif des professionnels de soin et des ostéopathes est donc d’améliorer la mobilité de ces personnes et de travailler sur une adaptation d’une reprise progressive d’activité physique », détaille Yohan Golonka.

 

Douleurs musculaires : une prise en charge nécessaire

Face à ces constats, on devrait donc s’attendre à une hausse des fréquentations des cabinets d’ostéopathie. « Nos patients réguliers ayant des problèmes aigus ou chroniques attendent la réouverture des cabinets depuis plusieurs semaines, explique l’ostéopathe grenoblois. Les médecins pourraient également plus facilement recommander l’ostéopathie à des patients souffrant de douleurs inflammatoires pour éviter l’utilisation d’anti-inflammatoires, par exemple. »  En outre, les professionnels qui ont dû faire face à une augmentation de leur charge de travail et de stress durant la période de confinement, pourraient elles aussi rencontrer des problèmes que peuvent traiter l’ostéopathie.

Toutefois, ces mêmes sentiments de stress, de peur et d’anxiété, responsables de nombreux problèmes ostéopathiques, pourraient également freiner les consultations, pourtant nécessaires. On assiste en effet à une diminution des consultations médicales. « Que les patients se rassurent, les recommandations d’hygiène seront respectées pour maximiser la santé de tous. Ils peuvent donc prendre rendez-vous en toute sécurité », assure Yohan Golonka.

Pour se rassurer sur les modalités mises en œuvre par les cabinets (absence de salle d’attente, mesures d’hygiène…), l’ostéopathe conseille par ailleurs de renseigner directement auprès des professionnels.

 

À SAVOIR

Neuf Français sur dix ont déclaré souffrir de mal de dos selon un sondage de 2017. Toutefois, les formes que peuvent prendre les douleurs au dos (localisation, récurrence, intensité…) sont nombreuses. Leurs causes le sont aussi (port de charge, mauvaise posture, sédentarité, maladies…). Ainsi, pour obtenir un diagnostic précis et aviser à la thérapie adaptée,consulter un professionnel de santé. Les problèmes articulaires et musculaires ne doivent pas être pris à la légère. Ils nécessitent une prise en charge appropriée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here