confinement coronavirus Covid-19 Auvergne Rhône Alpes Lyon santé lieux ouverts_RaSante
Malgré les mesures de confinements à domicile décrétées par le gouvernement à partir de ce mardi 17 mars, certains lieux sont autorisés à rester ouverts. ©pressfoto_Freepik

En France, tous les déplacements sont réduits au strict nécessaire sous peine d’amende. Tandis que les portes des établissements scolaires, universitaires et culturels, ainsi que les commerces non alimentaires ont déjà été verrouillés, les fermetures obligatoires s’enchaînent pour de nombreuses entreprises. Quels sont les lieux qui restent ouverts pendant le confinement ? On fait le point.

Face à la plus grave crise sanitaire jamais connue en France depuis plus d’un siècle, les mesures dans la lutte contre le coronavirus s’accentuent. À l’image de nos voisins européens, le gouvernement a décrété un confinement obligatoire à domicile pour 15 jours.

Les sorties doivent désormais être justifiées par une attestation sur l’honneur. Les motifs non recevables comme la visite de proches non dépendants, sont sanctionnés. Il s’agit d’une situation inédite dans le pays des Droits de l’homme.

La menace du Covid-19 grandit et a déjà causé de nombreux décès en France et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Malgré le confinement, plusieurs lieux, considérés comme indispensables, restent ouverts et assurent leurs services.

 

Coronavirus : les chaînes de distribution alimentaires subsistent

La plupart des commerces d’alimentation générale sont maintenus. Ils assurent le réapprovisionnement en nourriture et tout autre bien de première nécessité.

A Lyon, par exemple, Les Halles de Lyon-Paul Bocuse, celles de l’Hotel Dieu et de la Martinière sont toujours accessibles. De même, les hypermarchés, supermarchés, supérettes, ainsi que de nombreux commerces de détail (produits surgelés, fruits, légumes, viandes, poissons…) restent ouverts. Cela concerne également les boulangeries et pâtisseries.

Des mesures de sécurité doivent toutefois être respectées dans tous les lieux confinés. Limitation du nombre de personnes à l’intérieur, distance de sécurité d’un mètre minimum et respect des mesures barrières contre le coronavirus.

L’afflux d’achats en grande quantité oblige souvent ces commerces à faire face à des pénuries. En particulier concernant les produits de première nécessité. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a toutefois assuré qu’il n’y aura pas de pénurie alimentaire en France. Sous réserve d’adopter un comportement responsable “sans se précipiter dans les rayons”. Une déclaration confirmée par le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. Ce dernier a garanti l’approvisionnement des marchandises sur le territoire.

Le secteur agricole se doit donc de fonctionner malgré la confinement.

 

Services d’entretien automobile peuvent ouvrir malgré le confinement

Les sociétés d’entretien, de réparation et d’équipement de véhicules (automobiles, motocycles, cycles, engins et matériels agricoles) ont le droit d’accueillir des clients. Le maintien de leur activité n’est toutefois pas obligatoire. De nombreux garages et centres de maintenance automobile ont préféré fermer leurs portes par prévention et pour la sécurité de leurs salariés.

La majorité des stations de distribution de carburants restent toutefois accessibles. Les services nécessaires au maintien de l’activité agricole aussi.

Coronavirus : les hôpitaux et pharmacies sur le pied de guerre 

Bien entendu, les établissements hospitaliers et centres de soin et d’accueil de personnes malades ou en difficultés de santé (publics ou privés) restent ouverts. Pour faire face à l’afflux du nombre de cas d’infection au Covid-19, toutes les unités traitent désormais uniquement les urgences (concernant le coronavirus ou non). Dans ce contexte de crise, les autorités sanitaires ont décidé le report des interventions et consultations non urgentes ainsi que l’interdiction des visites.

L’ensemble des pharmacies et des commerces de distribution de matériels médicaux et de fournitures sanitaires maintiennent leurs activités.

Confinement : l’accueil dans certains hébergements maintenu

Les hébergements touristiques de courte durée peuvent toujours loger des personnes lorsque les séjours sont réguliers. De même, les personnes vivant de façon régulière sur des terrains de camping peuvent rester sur ces lieux. Cela concerne également les parcs pour caravanes. Les hôtels restent également ouverts pendant le confinement, à leur convenance.

Puisque les équipements informatiques font désormais partie intégrante de notre vie et assure par ailleurs de nombreux emplois en télétravail, ce secteur reste fonctionnel. Ainsi, les services de réparation, de dépannage, de vente et de location d’ordinateurs ou de matériels nécessaires à l’information, la communication, la télécommunication peuvent être maintenus.

Pour assurer ces activités, les agences de travail temporaires ainsi que de placement de mains d’œuvre, peuvent poursuivre leur activité.

Le droit à l’information reste également de mise : les commerces de distribution de la presse restent ouverts. Les services funéraires ainsi que les sociétés d’assurance et les banques peuvent également continuer de fonctionner. Même si plusieurs syndicats réclament une fermeture d’office. Principe de précaution oblige.

 

À SAVOIR

Les autorisation d’ouverture et d’accueil du public pour certains services classés dans la catégorie “M” (magasins de vente et centres commerciaux) sont stipulés dans un arrêté spécifique du 14 mars 2020 concernant les mesures relatives à la lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19.

Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur le site internet dédié aux informations ou contactez le 0 800 130 000.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here