CHU saint etienne plan blanc coronavirus loire
Face à la menace du coronavirus, l'état d'alerte est décrété dans les établissements hospitaliers de Saint-Etienne et de la Loire ©DR

C’est officiel. Les établissements de santé, publics et privés, de Lyon, de Saint-Etienne et leurs territoires respectifs, réactivent leurs plans blancs. Objectif ? Apporter une réponse graduée mais efficace à la reprise de l’épidémie de coronavirus, afin d’éviter la saturation des centres hospitaliers et, notamment, des services de soins intensifs.

La pression s’accroît sur les centres hospitaliers de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Quelques heures après les établissements de la Loire, les Hospices Civils de Lyon ont à leur tour déclenché leur plan blanc. L’objectif : “faire face à la sollicitation croissante du système hospitalier par des patients atteints de la Covid-19”, annoncent les HCL ce mardi soir.

Les hôpitaux lyonnais, comme ceux du bassin stéphanois, se préparaient à cette mesure depuis plusieurs semaines. “Le nombre de patients accueillis ne cesse d’augmenter depuis début septembre et la barre des 25% d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid a été franchie”. Les 13 établissements des HCL sont donc concernés, mais l’Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône-Alpes a également demandé aux établissements privés de l’agglomération lyonnaise de faire de même.

 

Plan blanc: des mesures pour éviter l’engorgement des sites

L’adoption de ce plan blanc permet à la gouvernance des HCL d’optimiser ses actions durant la crise. Il se traduit par la réactivation des cellules de crises propres à chaque établissement, par l’ouverture d’unités dédiées Covid+, par une hausse des capacités d’accueil en réanimation et par une réorganisation des activités de soin, via une déprogrammation partielle ou complète des activités non urgentes. Le recours à des renforts (internes, retraités ou volontaires) est également activé. Décliné sur plusieurs niveaux, en fonction de l’aggravation de la situation, il ne prévoit pas encore à ce stade “la mobilisation globale, systématique et exceptionnelle des professionnels”.

Les HCL précisent que “le déclenchement du plan blanc est un acte d’anticipation et de mobilisation visant à s’adapter à l’évolution constatée de l’épidémie sur le territoire. Il doit permettre de prendre des mesures exceptionnelles pour gérer la situation”.

 

Coronavirus: nombre d’hospitalisations en hausse dans la Loire

Celle-ci, pour l’instant, est loin d’atteindre les proportions rencontrées au printemps. Mais “le taux de progression est similaire et inquiétant”. Ce constat alarmant, plus tôt dans la journée, avait déjà incité les établissements de santé publics et privés du bassin stéphanois à réactiver leurs plans blancs. Les établissements concernés par cette réactivation sont : le CHU de Saint-Etienne, l’Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth, le CH du Forez, la Clinique Nouvelle du Forez, la Clinique du Parc, l’Hôpital Privé de la Loire, la Clinique Mutualiste, l’Hôpital Le Corbusier – Firminy et l’Hôpital du Gier. 

Cette réactivation du plan blanc de ces établissements de la Loire fait suite à plusieurs constats :

  • Evolution de la situation épidémiologique sur le territoire, ayant notamment conduit à classer le département de la Loire en zone rouge (circulation active du SARS-CoV-2) ;
  • Accroissement du nombre d’hospitalisations, tant en soins non critiques qu’en réanimation, pour la prise en charge de patients COVID ;
  • Accroissement du nombre de passages aux urgences.
  • Complexité organisationnelle de faire coexister des filières de prise en charge pour les patients COVID et non COVID.

 

Plan blanc : Saint-Etienne après Roanne

Cette décision intervient quelques jours après la même initiative prise par une autre commune de la Loire. En effet, dès le jeudi 17 septembre, les établissements du bassin roannais (CH de Roanne et Clinique du Renaison), avaient activé prématurément leur Plan Blanc. Quant au CH d’Ardèche-Nord, à Annonay, il se contente pour l’instant d’une mobilisation dans le cadre du plan « Hôpital en tension ». En soutien des établissements stéphanois. 

La décision collective d’activation des plans blancs des établissements du bassin stéphanois (incluant la plaine du Forez, la vallée de l’Ondaine et la vallée du Gier) traduit une dégradation des indicateurs épidémiologiques et un accroissement des hospitalisations de patients COVID, tant en médecine qu’en réanimation, sur ce bassin de population“, explique, dans un communiqué, la direction du CHU Saint-Etienne. 

Cette dernière précise que “si la situation est variable selon les établissements de santé du bassin stéphanois, la gestion des lits dédiés aux patients atteints du Covid et l’orientation des patients s’effectuent dans un cadre territorial entre les équipes médicales“. 

 

Pas de déprogrammations pour l’instant

Concrètement, les établissements, publics et privés, de santé se coordonnent quotidiennement et adaptent leurs offres de soins afin de mettre en place des filières de prise en charge adaptées tant pour les patients Covid que pour les patients non Covid. 

Ce déclenchement du plan blanc n’entraîne pour l’instant pas de déprogrammation ciblée des activités médicales et chirurgicales ou de modifications de l’organisation du travail. De telles mesures seront prises dans les tous prochains jours en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

D’autres grandes villes de la région devraient prochainement activer le Plan Blanc. C’est notamment le cas à Lyon et à Villeurbanne, dans le Rhône, où la situation se dégrade progressivement.

 

A SAVOIR

Dans ce contexte épidémique, le CHU Saint-Etienne rappelle l’importance de respecter strictement les précautions d’hygiène et les mesures barrières (port du masque, hygiène des mains, distanciation physique,…). Le directeur général des HCL, Raymond Le Moign, en appelle aussi au civisme de la population. “Il faut maintenir les gestes barrières : c’est le meilleur moyen de vous protéger et d’aider nos soignants. Ceux-là même que vous avez applaudis pendant plus de deux mois pour leur engagement et qui se préparent à une nouvelle période difficile”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here