« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours ». Hippocrate. En cas de troubles psychiques ou de crise, notamment suicidaire, il est essentiel de réagir vite auprès des centres hospitaliers compétents en Auvergne Rhône-Alpes. Explications.

Les troubles psychiques sévères exigent une réaction rapide
En cas de crise aigüe, l’écoute de spécialistes devient indispensable ©DR

En cas d’urgence, les hôpitaux psychiatriques en France sont organisés selon les principes de la sectorisation. L’établissement ou le service dont un patient dépend est fonction de son lieu d’habitation. Ce dispositif permet une prise en charge au plus près du domicile. Labellisés par l’ARS Auvergne Rhône-Alpes (Agence Régionale de Santé), le centre hospitalier Le Vinatier à Bron (Rhône), le CHU de Saint-Etienne (Loire) et le centre hospitalier Alpes-Isère à Saint-Egrève sont des centres référents en matière de psychiatrie et de santé mentale.

 

Psychiatrie, un réseau de soins et d’accompagnement des patients

En relais et en lien avec les centres hospitaliers référents, on peut aussi se rendre dans le CMP (Centre Médico-Psychologique) ou le CATTP (Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel) de son secteur. Autre possibilité, les hôpitaux de jour psychiatriques.

La fonction de ces structures est d’accueillir, une à plusieurs fois par semaine, des patients atteints de troubles psychiatriques ou porteurs d’un handicap psychique. Elles assurent la continuité des soins engagés et des actions de prévention, de diagnostic, des soins ambulatoires et des interventions à domicile. Elles permettent ainsi aux malades, dont l’état de santé ne nécessite pas une hospitalisation à temps complet, de rester en lien avec leur environnement familial, social et professionnel.

Dans le Rhône, afin d’améliorer l’accès aux soins et prévenir les situations de crise, notamment suicidaires, le Vinatier a mis en place une équipe mobile de psychiatrie : Psymobile, joignable au 0437915120. Ce dispositif original est également relié aux hôpitaux de jour de Saint Jean de Dieu à Lyon 8e ou de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.

 

A SAVOIR

Il existe également des associations de soutien aux familles et aux personnes souffrant de troubles psychiques  comme l’Unafam (Union nationale des amis et familles de malades psychiques)  ou la Fnapsy (Fédération nationale d’associations d’usagers en psychiatrie), animés par des patients ou des ex-patients.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.