Le travail, c’est la santé. Encore faut-il adopter quelques mesures d’hygiènes simples mais efficaces pour repousser germes et bactéries qui hantent votre environnement professionnel.

Le travail nid à germes et bactéries
Au travail, les bureaux abritent de nombreuses bactéries

La main est la partie du corps la plus exposée aux microbes. Ainsi, tous les objets que vous touchez sont susceptibles d’être contaminés. Votre clavier, votre souris, vos stylos… tout ce qui se trouve sur votre bureau abrite de nombreuses bactéries et germes. Heureusement, toutes ne sont pas pathogènes. Donc, pas de panique, Mais quelques habitudes d’hygiènes vous éviterons peut-être des maladies…

Qu’est ce qui se cache dans vos bureaux?

Vous ne vous le savez peut-être pas, mais en ce moment vous avez environ 10 millions de collègues que vous n’avez encore jamais rencontré. Une étude menée par l’Université d’Arizona a conclu que c’était le nombre moyen de germes avec lequel chaque salarié était en contact quotidiennement. Toujours pas convaincu ? Regardons cela de plus près.

Les bactéries sont partout

Une table de restaurant avec plus de 700 bactéries par centimètre carré est considérée comme un danger sanitaire. Cependant, une étude a démontré que les comptoirs de banques comportaient plus de 5000 bactéries par centimètres carré, et que le bureau d’un comptable en contient plus de 6000. Le bureau des professeurs sont parmi les plus mauvais élèves avec plus de trois fois ce taux – ce qui soit dit en passant ne doit pas surprendre les parents qui ont plus d’une fois été malades suite à un rhume ou un virus ramené de l’école par l’un de leur enfant.

Dr Charles Gerba, le microbiologiste en charge de cette étude, a conclu que le nombre moyen de germes présent sur votre bureau est environ 400 fois supérieur à celui d’une cuvette de toilettes. Toujours intéressé par un sandwich devant votre ordinateur pour déjeuner ?

Des germes jusqu’en salle de pause

Une dernière chose avant que vous ne couriez à la cuisine pour vous laver les mains. Une étude a montré que 75% des robinets des salles de pauses, 48% des touches de micro-onde et 26% des poignées de réfrigérateurs étaient suffisamment contaminés pour vous transmettre un virus ou un rhume.

Les cuisines que l’on partage sont bien pires en ce qui concerne virus et bactéries que les toilettes, car les toilettes sont nettoyées et désinfectées de façon plus régulière par les employés.

« Les gens sont conscient du risque d’infection dans les toilettes » annonce Dr. Gerba. « mais les salles de pauses n’ont pas le même degré d’attention en ce qui concerne l’hygiène. »

5 façons de réduire le risque d’infection

Selon le Dr Gerba, les rhumes et autres virus peuvent se propager sur un lieu de travail en l’espace de seulement quelques heures et peuvent survivre sur différentes surfaces pendant plusieurs jours. Cependant, si vous suivez les conseils ci-dessous, vous pouvez diminuer de plus de 80% les chances de contamination de rhumes, grippes et autres joies de l’hiver pour vous et vos salariés :

  1. Assurez-vous que les salles communes ne manquent jamais de savon, lingettes antibactériennes et gel désinfectant pour les mains, faciles à acheter en grande quantité sur des sites marchands comme Staples par exemple, il est très important de faire en sorte que ces produits ne manquent jamais.
  2. Utilisez des lingettes désinfectantes sur votre téléphone, bureau et clavier d’ordinateur au moins une fois par jour – surtout si vous avez tendance à manger à votre bureau.
  3. Une étude a montré qu’environ 30% des employés souffrant de rhume ou autre virus se sentaient obligé de se rendre sur leur lieu de travail même si ils ne sont pas en état. Restez chez vous ! Cela ralentit votre guérison et augmente dangereusement le risque de propagation de votre maladie à vos collègues.
  4. Evitez de poser votre sac sur votre bureau. Combien de fois avez-vous été aux toilettes ou encore dans la rue attendant votre train ou bus, avec votre sac posé par terre ? Imaginez tout ce qui se passe en dessous de votre sac !
  5. Ne gardez pas de nourriture ou maquillage dans vos tiroirs. Tout ce qui se périme est la cible privilégiée des bactéries et autres moisissures.

Comments

comments

One Response to "Le travail nid à germes et bactéries"

  1. norna  1 octobre 2014

    Ces rappels et ces consignes sont vraiment essentiels. Les milieux publics surtout confinés sont un vrai problème de santé.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.