Pourquoi pratiquer des séances de sophrologie en entreprise ? Pour quelles pathologies ? Comment prévenir le burn-out ? Les réponses de Gilles Taraquois, sophrologue consultant à Lyon.

Gérer son stress au travail par la sophrologie, une technique souvent efficace.
La sophrologie en entreprise peut se pratiquer de manière collective ou individuelle ©DR

Pourquoi pratiquer la sophrologie en entreprise ?

Je la recommande pour répondre à diverses attentes et besoins des salariés en termes de mieux-être. Elle aide à gérer plus efficacement les exigences et contraintes du travail « moderne » souvent génératrices de mal-être. La sophrologie renforce la résistance au stress chronique et soulage les symptômes qui lui sont associés (troubles du sommeil, troubles digestifs et musculo-squelettiques) en réapprenant à positionner et à prendre conscience de son corps à travers le ressenti de ses sensations et de ses perceptions. Elle permet d’améliorer les relations et la cohésion entre équipes ou services (capacité d’attention et d’écoute). En fonction de la politique de ressources humaines de l’entreprise, les interventions peuvent se faire soit de manière collective, soit individuellement.

Quelles sont vos interventions les plus fréquentes ?

Mes interventions portent généralement sur la gestion du stress et la prévention de l’épuisement professionnel, mais aussi sur la préparation mentale.

Cet « état de stress » plus ou moins permanent peut être lié à des évènements subis : une réorganisation interne, une surcharge de travail ou la perspective d’un départ à la retraite anticipé, ou souhaités mais pour lesquels le salarié n’est pas préparé : prise de parole en public… Ce mal-être en entreprise est souvent à l’origine d’autres pathologies que nous sommes amenés à traiter, qu’il s’agisse de troubles du sommeil (capacité à s’endormir ou se rendormir) ou d’épuisement physique (capacité de récupération).

Elles se déroulent sous la forme d’ateliers pour apprendre à se détendre et se relaxer, à se préparer à des échéances cruciales, à développer ses ressources et renforcer ses capacités pour plus d’efficacité et de performance, voire à accompagner la résolution de conflits ou de problématiques individuelles. 

Dans tous les cas, la valeur ajoutée de la sophrologie est de tendre vers plus de bien-être au travail. Elle permet de retrouver une forme d’équilibre au niveau physique, émotionnel et mental de nature à améliorer le quotidien du salarié dans son travail comme dans sa vie personnelle. Elle aide à créer un espace apaisé et propice à l’épanouissement individuel de tous les collaborateurs et à la réussite du projet global de l’entreprise.

Sophrologie, retrouver le bonheur dans l’entreprise

Portrait de Gilles Taraquois sophrologue consultant
Gilles Taraquois, sophrologue à Lyon ©P.A.

Une séance de sophrologie de groupe suffit-elle pour retrouver cet équilibre ?

C’est une méthode douce et progressive qui agit au niveau corporel, les ressentis sont individuels et donc forcément subjectifs. Régulièrement, nous partons sur une base de six à huit séances collectives à un rythme hebdomadaire suivi d’un premier bilan avec la RH pour réajuster si nécessaire le protocole. Si le protocole de séance collective ne suffit pas à retrouver cet équilibre, le collaborateur pourra avoir recours à des séances individuelles (en entreprise ou en cabinet) plus appropriées à traiter les demandes spécifiques.

La sophrologie en entreprise émane-t-elle toujours d’une demande du service de ressources humaines ?

Pas forcément, elle peut venir du comité d’entreprise. Dans ce cas, nous travaillons essentiellement sur les notions de relaxation, de détente et de bien-être. Si nous sommes sollicités par la RH, l’action est ciblée, mais elle peut être soit préventive (acquisition de stratégies pour améliorer l’attention, la concentration ou la créativité), soit curative : troubles musculo-squelettiques (posture), risques psycho-sociaux du type dépression, burn-out, bore-out… 

Comment se déroule une séance collective ?

Chaque séance dure 60 minutes, regroupant de 10 à 15 collaborateurs et décomposée en trois temps :

Après une phase d’explications sur le déroulement de la séance, on passe rapidement de la théorie à la pratique autour de trois grands axes :

  • La respiration diaphragmatique pausée qui nous permet d’intervenir de façon volontaire sur le système nerveux autonome pour retrouver l’équilibre intérieur (principe d’homéostasie).
  • La relaxation dynamique sur les six systèmes de l’individu (voir plus bas) afin de relâcher les tensions musculo-squelettiques.
  • La détente mentale (sophronisation) qui permet progressivement d’atteindre l’état sophroliminal : c’est un état de conscience modifiée proche du sommeil et favorable à l’émergence de pensées positives (par la visualisation).

Le dernier temps est consacré à l’échange « vivantiel » : c’est un temps de partage volontaire du vécu de la séance à travers ses ressentis individuels (sensations, perceptions). C’est un bon moyen de mettre à l’aise les personnes les plus introverties. Les préjugés tombent, les gens se découvrent ou se redécouvrent… On crée ainsi une dynamique de groupe souvent essentielle à la cohésion d’équipe et donc à la performance de l’entreprise.

 

Sophrologie et autres médecines douces

La sophrologie est-elle conciliable avec d’autres médecines douces ?

Oui bien sûr. Personnellement, je travaille régulièrement en relation avec des ostéopathes, des kinés, des étiopathes, des chiropracteurs… Tout dépend de la demande initiale de la personne. Attention toutefois, le sophrologue n’est pas un médecin ni un psychologue : Il ne pose pas de diagnostic et ne donne pas de traitement. Il accompagne et transmet des outils en restant dans le cadre respectueux des principes déontologiques et éthiques à sa profession.

 

Quelle est la prise en charge ?

Pour l’entreprise comme le particulier, de plus en plus de mutuelles prennent en charge des séances dans le cadre de la qualité de vie au travail. Certaines entreprises peuvent aussi intégrer les séances de sophrologie dans les journées découverte bien-être ou innovation. Enfin, pour les séances proposées par les CE, les entreprises abondent généralement à hauteur de 50% du montant global.

Retrouvez la liste de tous les sophrologues de votre ville ou de votre quartier sur www.annuaire-sophrologues.fr

A SAVOIR

En sophrologie, le corps humain se compose de six systèmes : le crâne, le visage et ses organes (yeux, oreilles, langue, nez) ; la nuque, la gorge, les épaules, la thyroïde, la face externe des bras, des avant-bras et des mains; le thorax, le dos, la face interne des bras, des avant-bras et des mains, le cœur et les poumons ; le ventre, la région lombaire, et les organes du tube digestif (foie, pancréas, reins…) ; le bas ventre et les membres inférieurs ; le sixième système, appelé corporalité, regroupe l’ensemble du corps humain.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.