Pourquoi faire vacciner son chien ? Quand faut-il pratiquer les injections ? Quels sont les effets secondaires ? La réponse à toutes vos questions sur la vaccination du chiot avec le docteur Hélène Salariau, vétérinaire à La Côte-Saint-André (Isère).

Vacciner votre jeune chien, une question à évoquer avec votre vétérinaire
La vaccination de votre chien est recommandée pour éviter des pathologies potentiellement mortelles. ©TeamK/Pixabay

 

A quel âge pratique-t-on les premières injections de vaccin chez le chiot ?

La première vaccination du chiot a lieu entre 6 et 8 semaines. Pas avant car le chiot a encore des anticorps maternels qui lui ont été transmis par le colostrum (le lait des premiers jours d’allaitement). Ces anticorps restent dans l’organisme du chiot jusqu’à 16 semaines, mais ils diminuent petit à petit. Vacciner un chiot avant 6 semaines, c’est donc risquer que les anticorps interfèrent avec la stimulation de l’immunité du chiot. 3 ou 4 semaines plus tard, lorsque le chiot a environ 12 semaines et vit chez ses nouveaux propriétaires, a lieu la deuxième vaccination. C’est ce que l’on appelle la primovaccination.

 

Attendez que votre chiot soit bien immunisé 

Quelles mesures de précaution doivent être observées entre ces deux injections ?

A 6 semaines, le chiot a une immunité partielle et il a donc besoin du rappel de son vaccin pour être protégé. Et même après son rappel de primovaccination, il faut encore compter une à trois semaines avant qu’il soit totalement immunisé. Pendant ce temps là, même si cette période correspond à la sociabilisation du chiot (à partir de 6 et 8 semaines), il convient d’éviter les parcs à chiots et les classes de chiots. Préférez des rencontres avec des chiens adultes que vous savez vaccinés.  Il faut faire attention aux autres chiots car eux-mêmes ne sont pas vaccinés et que des pathologies comme la parvovirose sont très contagieuses.

 

Des vaccins non obligatoires mais fortement recommandés

Quels vaccins sont obligatoires ?

En France, aucun vaccin n’est obligatoire, mais certains sont très fortement recommandés notamment lors de la cession ou la vente d’un animal . Il s’agit de :

  • La maladie de Carré (maladie infectieuse et contagieuse)
  • L’hépatite (maladie d’origine infectieuse virale)
  • La parvovirose (maladie virale)
  • La parainfluenza (virus)
  • La leptospirose (maladie bactérienne)

Après, tout dépend du mode de vie de l’animal, de ses activités, de la région dans laquelle il habite. Malgré tout, même un chien de ville peut être confronté à des pathologies sévères. En règle générale, les vétérinaires conseillent de vacciner contre ces 5 maladies.

Quand est-ce que l’on pratique le rappel ?

Le rappel se pratique un an après la primovaccination, et ce sera la même chose pour les années qui suivront. Après, cela dépend des vaccins et des laboratoires. Un vaccin comme la rage peut se faire par exemple tous les trois ans. Il faut de toute façon faire le point avec votre vétérinaire.

 

Les vaccins secondaires

Quels sont les vaccins secondaires, et dans quels cas sont-ils conseillés ?

Il y a tout d’abord la rage pour les voyages, les séjours en campings et chenils. Il y a également la toux de chenil pour les classes de chiots, les éleveurs, l’éducation canine et les visites en chenils. La vaccination contre la piroplasmose est aussi conseillée pour les chiens exposés aux tiques, à l’image des chiens de chasse. On peut aussi parfois administrer des vaccins supplémentaires de parvovirose lorsque l’on se trouve dans des endroits où il y a des épidémies.

Quels vaccins doit-on pratiquer si l’on veut voyager dans l’Union Européenne, et hors de l’UE ?

Dès que l’on sort du territoire français, même si l’on reste dans l’Union Européenne, il faut un passeport, une identification par puce électronique, et un vaccin contre la rage qui ne se fait pas avant l’âge de 3 mois. Si l’on sort de l’UE, il faut se référer à réglementation du pays et donc contacter l’ambassade du pays de destination.

 

Attention aux effets secondaires

Y-a-t-il des effets secondaires lors d’une vaccination ?

Oui, il y a possiblement des effets secondaires. Tout d’abord, des effets secondaires passagers : un chien abattu le jour de la vaccination, qui a moins d’appétit, un peu de fièvre et une légère diarrhée. Le chien peut aussi avoir une petite grosseur (plus ou moins douloureuse) au niveau du site d’injection qui disparaît en quelques semaines.

Ensuite, il y a les réactions plus graves comme un gonflement au niveau du museau ou des troubles respiratoires qui nécessitent que l’on téléphone au vétérinaire.  L’animal peut aussi avoir des gencives pâles, et/ou s’effondrer. Mais en général celles-ci apparaissent directement chez le vétérinaire. Le risque étant le choc anaphylactique que le vétérinaire traitera immédiatement. En cas de doute, n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire.

Quel tarif faut-il compter environ ?

Le panier basique de vaccination se situe entre 50 et 60 euros.

 

A SAVOIR

Quelle est la différence entre un sérum et une vaccination ? 

Le sérum est une injection qui permet d’obtenir une immunité passive sur un animal, et qui est en général temporaire. Par exemple, on l’utilise sur un animal blessé et non vacciné et qui risque de contracter le tétanos, afin qu’il ait directement les anticorps nécessaires pour lutter contre la maladie. Si l’on doit agir dans l’urgence, le vaccin n’est pas adapté car cela peut prendre entre une à trois semaines avant que le chien produise les anticorps. L’injection de sérum n’est donc pas une vaccination.

La vaccination, elle, consiste en l’injection d’une substance étrangère au corps qui déclenche une réponse immunitaire. Les pathogènes que l’on transmet sont une forme modifiée et inoffensive de la maladie. Le but est de prévenir la maladie, ou que dans le cas où elle serait contractée, elle soit moins sévère, comme cela peut être le cas par exemple avec la toux de chenil ou la parvovirose. L’animal va produire des anticorps grâce au vaccin ce qui permettra à l’organisme de réagir rapidement et efficacement.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.