La rétinopathie diabétique est à l'origine de nombreux cas de cécité. Face à la forte augmentation du nombre de diabétiques en France et à la baisse des ophtalmologistes, une start-up lyonnaise baptisée e-ophtalmo vient de lancer une plateforme de télémédecine. Objectif: dépister au plus tôt les symptômes de la rétinopathie diabétique pour écarter le risque de devenir aveugle. Interview.

Dépister la rétinopathie diabétique passe par une analyse du fond de l'œil chez l'orthoptiste
Pour dépister la rétinopathie diabétique, l’orthoptiste doit d’abord analyser vos yeux ©P.Auclair

 

La rétinopathie diabétique doit être dépistée le plus tôt possible pour écarter les risques de cécité. Dans un contexte de forte augmentation du nombre de patients diabétiques et de diminution des ophtalmologistes, une start-up lyonnaise vient de lancer e-ophtalmo, une plateforme de télémédecine pour dépister à distance la rétinopathie diabétique Explications de Sophie Chappuis, présidente d’e-ophtalmo.

 

Sophie Chappuis, co-fondatrice et présidente d’e-ophtalmo à Lyon ©DR

Pourquoi avoir créé e-ophtalmo ?

Parce que le nombre d‘ophtalmologistes en France ne cesse de décroître. Il y a donc urgence à trouver des solutions. Notre vocation, à la base, est de dépister la rétinopathie diabétique(1). Un problème de santé publique de plus en plus aigu puisque notre pays comptera plus de 6 millions de diabétiques en 2030 alors que, dans le même temps, le nombre d’ ophtalmologistes va passer de 5 000 à 3 000 en France. Certains secteurs en Rhône-Alpes sont même considérés comme des déserts médicaux en ophtalmologie. Je pense à une ville comme Saint-Etienne où le délai d’attente pour un rendez-vous peut atteindre un an contre six mois à Lyon.

 

Qu’est-ce que la rétinopathie diabétique ?
C’est une maladie qui peut aller jusqu’à la cécité. Le problème, c’est que cette pathologie est totalement indolore et ne présente pas de signes de déclenchement perceptibles. Lorsqu’on découvre l’existence d’une rétinopathie diabétique, il est souvent trop tard. Pour ne pas risquer de devenir aveugle, il est donc essentiel d’effectuer un dépistage. Voilà pourquoi les personnes qui deviennent diabétiques doivent s’astreindre à un dépistage le plus tôt possible, ce dépistage devant ensuite renouvelé chaque année.

 

Dépister la rétinopathie diabétique le plus tôt possible

Comment se passe ce dépistage ?
Après avoir obtenu une ordonnance de votre médecin traitant, le dépistage est aujourd’hui le plus souvent effectué chez un ophtalmologiste qui prend une photo de votre fond d’œil avant de poser un diagnostic. Or, pour réduire les délais d’attente, un décret officiel paru fin 2014 permet aux orthoptistes de réaliser eux-mêmes cette photo, ensuite interprétée par un ophtalmo. Peu de gens le savent.

L’intérêt d’une plateforme de télémédecine comme la nôtre, c’est de mettre en relation le médecin traitant, l’orthoptiste et l’ophtalmo pour raccourcir le parcours de dépistage. Ainsi, la photo – le fond d’œil – prise par un orthoptiste est déposée sur la plateforme, et le diagnostic est posé à distance dans les sept jours qui suivent par un ophtalmologiste. Les résultats sont envoyés au patient, au médecin généraliste et à l’orthoptiste et restent accessibles par les professionnels sur la plateforme.

 

Si le dépistage est positif, quelle est l’attitude à adopter ?

Il faut prendre rendez-vous rapidement avec un ophtalmologiste pour stopper l’avancée de la maladie. Notre plateforme met en lien le patient avec des centres ophtalmologiques d’urgence de proximité, publics ou privés. Ces centres partenaires sont capables de recevoir dans des délais très courts les patients souffrant de rétinopathie diabétique mais aussi d’autres pathologies détectées lors du dépistage comme un glaucome par exemple.

 

Dépistage de la rétinopathie remboursé par la sécurité sociale

Votre plateforme peut-elle détecter d’autres pathologies ?
Oui, cela fait partie de nos objectifs et des évolutions de la plateforme qui doit pouvoir détecter les DMLA, les glaucomes, mais aussi à terme permettre certains renouvellements de lunettes. L’idée est de désengorger les cabinets d’ophtalmologistes, notamment pour certains actes techniques où leur valeur ajoutée est moindre.

 

Quel est le coût pour le patient ?
Ce dépistage par télémédecine est entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale avec une ordonnance du médecin. Attention toutefois, la Sécurité Sociale ne prend en charge que les patients de moins de 70 ans.

 

Le 29 novembre, e-ophtalmo propose une journée de dépistage de la rétinopathie diabétique gratuit sans rendez-vous, avec plusieurs orthoptistes dans les locaux de l’Escale Lyonnaise (100, rue de Créqui, Lyon 6e).

 

A SAVOIR

La rétinopathie diabétique est la première cause de cécité chez les moins de 65 ans en France. Après 15 ans de diabète, environ 2% des patients deviennent aveugles et 15% souffrent de déficience visuelle sévère. Or, aujourd’hui, en France, moins de 50% des diabétiques bénéficient d’un dépistage annuel selon la Haute Autorité de Santé (HAS).

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.