L’anxiété, quand elle est légère, est un trouble bénin fréquent que l’on peut apprendre à gérer par des méthodes simples de relaxation. Mais cet état ne doit pas s’installer ou s’aggraver, auquel cas il est vivement conseillé de consulter un spécialiste. Paroles d'experts.

Conseils de psy pour soigner une anxiété légère
L’anxiété, un trouble souvent léger, mais qui peut prendre des proportions pénibles pour le quotidien. ©Alexandre Chambon/Unsplash

Comment définissez-vous l’anxiété ?

Patrice Faure, psychothérapeute à Clermont-Ferrand:  il ne faut pas confondre l’anxiété avec l’inquiétude ou l’appréhension qui sont des craintes conscientes liées à différentes situations de la vie et qui peuvent être légitimes. Dans l’anxiété il y a une dramatisation excessive des faits, parfois une peur diffuse et obsédante. D’une manière générale, l’anxieux a tendance à imaginer le pire et comme il est identifié à ses pensées, cela déclenche un mal être certain pouvant se manifester par différentes somatisations. Le premier conseil que l’on pourrait donner est de faire prendre conscience au patient que l’imagination n’est pas la réalité.

Dans quel cas est-on anxieux ?

Patrice Faure: prenons le cas d’un enfant de 9 ans qui a peur des monstres lorsqu’il se couche. A partir du moment où il va prendre conscience que l’imagination n’est pas la réalité ; que les monstres n’existent pas, il n’aura plus de raison d’avoir peur et son anxiété va disparaître.

Anxiété: « un symptôme peut en cacher un autre »

Psy anxiété
Le docteur Patrice Faure ©DR

Est-ce toujours aussi simple ?

Patrice Faure: bien sûr en psychologie rien n’est simple et un symptôme peut en cacher un autre. Prenons d’autres exemples : si pour une intervention chirurgicale bénigne, je me dis que je ne vais pas supporter l’anesthésie parce que je risque de ne pas me réveiller et même de contracter une bactérie multi resistante, … Je suis sûr d’être très anxieux. Idem, si avant un examen, je me dis que je vais échouer, que mes parents vont me tuer, que ma vie est foutue… Là aussi je suis sûr d’être dans un état d’anxiété, d’angoisse, voire de panique.

Comment remédier à cela ?

Patrice Faure: dans tous les cas il est important d’identifier en premier lieu la cause de l’anxiété,  puis, dans un deuxième temps de repérer les pensées dramatisantes, excessives, fausses à propos de l’événement déclencheur. L’objectif étant de passer de l’émotionnel à la reflexion rationnelle afin de relativiser, dédramatiser et surtout objectiver. Ce qui provoque l’anxiété n’est pas l’événement  déclencheur mais les pensées  que nous avons au sujet de cet événement.

 

Face au stress, adoptez la zen attitude

Hélène Spies-Collet, sophrologue dans le Rhône: alors que le stress peut être une réponse positive face à un changement, il n’en est pas de même de l’anxiété. Il peut y avoir plusieurs niveaux d’anxiété, du symptôme passager à l’état pathologique. Il est possible de gérer une anxiété passagère à l’instant T. En fonction de la cause, la sophrologie, notamment, propose différentes techniques psycho-corporelles : il s’agit de transformer l’énergie négative en énergie positive.

 

Les 5 conseils d’Hélène :

1 – Respirer en 4 temps (à son rythme) : on expire par la bouche, on bloque sa respiration, on inspire par le nez, on bloque à nouveau et on compte …

2 – Imaginer 3 scénarios positifs de la situation anxiogène

3 – Se rappeler un souvenir agréable, même s’il n’a aucun lien avec notre anxiété

4 – Faire appel à un sens qui nous procure du plaisir et de l’apaisement : écouter de la musique, regarder des visuels, toucher des matières, etc.

5 – Pratiquer une activité manuelle, ludique ou sportive

 

A SAVOIR

L’anxiété, du latin anxius, est un état de trouble lié à la crainte d’un événement ou d’un danger. L’anxiété concerne surtout les femmes (1,5 femmes pour 1 homme), et principalement les adultes (21% des 18-65 ans présentent un trouble anxieux). Il existe plusieurs formes de troubles : le TAG (trouble anxieux généralisé), l’ESPT (état de stress post-traumatique), l’attaque de panique, l’agoraphobie, la phobie sociale, le TOC (trouble obsessionnel compulsif), les phobies spécifiques.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.