Le psoriasis gâche le quotidien de 5% de la population française. Josette Théotiste, déléguée de l'association France-Psoriasis en Auvergne, évoque cette pathologie considérée pour beaucoup comme honteuse et encourage les personnes touchées à ne pas se laisser dépasser par leur maladie.

 

Le psoriasis, une maladie de peau qui démange et dérange
Le psoriasis ne doit pas être une fatalité. ©Romina Farias on Unsplash

 

Qu’est-ce-que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire auto-immune chronique en partie expliquée par un dérèglement du système immunitaire. Les cellules de la peau se renouvellent tous les 3 à 6 jours pour une personne atteinte de psoriasis, alors qu’elles mettent 28 jours pour quelqu’un non malade. Cette affection touche autant les hommes que les femmes. Environ 5 % de la population est atteinte, soit environ 170 000 personnes en région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Quelles sont les différentes formes de psoriasis qui existent ?

Le psoriasis se manifeste sous différentes formes. Il peut se retrouver sous les ongles, dans les cheveux, mais encore sous les pieds ! Le psoriasis existe dans 10% des cas en gouttes, c’est-à-dire qu’il est présent sous forme de petites plaques. Pour 90% des patients, le psoriasis est plus répandu, ce que l’on appelle le psoriasis en plaques.

 

Quelles sont les maladies associées au psoriasis ?

Dans 30% des cas, les personnes atteintes de psoriasis peuvent aussi avoir des rhumatismes psoriasiques. Elles éprouvent alors des douleurs au réveil, mais cette destruction osseuse est épuisante au quotidien.

 

 

Psoriasis, traitement naturel et bonnes pratiques

 

Quelles sont les causes de la maladie ?

Le psoriasis a des causes particulièrement génétiques. Si nos deux parents sont touchés par cette maladie, il y a de très fortes chances pour que l’on soit également atteint. Parfois, son élément déclencheur est une rhinopharyngite ou encore une surdose de médicaments, mais aussi un choc émotionnel. Un malade est toujours prédisposé à avoir la maladie !

 

Les malades sont-ils généralement suivis par un spécialiste ?

Les personnes malades devraient davantage consulter des spécialistes. Nombreuses sont celles qui se contentent d’aller voir leur médecin généraliste, mais cela ne suffit pas. Lorsque le psoriasis est étendu et sévère, un rendez-vous chez un dermatologue est nécessaire. Ce manque de suivi vient du patient, qui est mal informé sur ses droits. Beaucoup pensent qu’ils ne peuvent pas directement se rendre chez un spécialiste. Pourtant, ce suivi est autorisé, et même recommandé, depuis la loi Kouchner de 2002.

 

 

Psoriasis et eczéma, ça gratte…

 

Quelle est la différence entre le psoriasis et l’eczéma ?

L’eczéma, comme le psoriasis, se manifeste par des plaques et démange énormément. Pourtant, une personne atteinte d’eczéma peut guérir, alors que celle touchée par le psoriasis verra incessamment son mal revenir.

 

Quels sont les différents traitements trouvés au cours de ces dernières années ?

Il existe beaucoup de traitements pour lutter contre le psoriasis, notamment des pommades à base de cortisone. Le traitement le plus fort est la biothérapie : il est prescrit à l’hôpital et est sous le contrôle d’un rhumatologue. Les cures thermales sont également très efficaces : elles permettent 4 à 6 mois de rémission, ce qui est un véritable soulagement pour les patients. Quel bonheur de ne plus avoir à se gratter pendant une si longue période ! Contrairement aux idées reçues, n’importe quelle personne atteinte de psoriasis peut demander à avoir une cure thermale : les médecins généralistes ne peuvent pas la refuser.

 

 

Des difficultés quotidiennes qui détruisent l’intimité

 

Quelles sont les répercussions du psoriasis dans la vie personnelle ?

 

Psoriasis rime souvent avec honte. Il est très difficile pour une personne touchée par la maladie de supporter le regard des autres. Beaucoup de femmes malades n’osent pas se mettre en jupe, d’autres ne pratiquent pas de sport parce que cela implique le fait de se mettre en short. Souvent, les étrangers ont un mouvement de recul lorsqu’ils aperçoivent les plaques : les malades éprouvent alors un grand sentiment de rejet et se sentent exclus.

 

Une personne atteinte de psoriasis a-t-elle davantage de difficultés à trouver un emploi ?

Les malades doivent souvent renoncer aux métiers où l’hygiène et l’apparence ont une importance majeure, comme la coiffure ou encore la restauration. Pourtant, le psoriasis n’est pas contagieux, et cela n’est pas provoqué par un manque d’hygiène. Les recruteurs sont souvent mal informés sur cette pathologie, au grand désespoir des malades !

 

Les malades voient-ils leur mode de vie chamboulé ?

Il y a trop d’idées reçues concernant la maladie, et notamment concernant les soins à suivre. Beaucoup de publicités conseillent de suivre un régime alimentaire particulier, par exemple sans gluten. Pourtant, il suffit d’avoir une alimentation saine et équilibrée, comme toute personne non malade. Il faut également surveiller les produits qui sont proposés pour guérir le psoriasis, comme par exemple le lait d’ânesse. Les soins recommandés sont uniquement ceux prescrits, il ne faut pas se laisser influencer.

 

 

Psoriasis, le coût de la maladie

Les dépenses dues à la maladie sont-elles importantes ?

Un malade dépense environ 200 euros de soins par mois : ces produits ne sont malheureusement pas remboursés. De plus, être atteint de psoriasis engendre aussi d’autres maladies. Par exemple, une personne ayant du psoriasis sous les pieds doit nécessairement se rendre chez un podologue. Malheureusement, beaucoup se voient contraintes d’y renoncer car ces consultations sont trop importantes financièrement.

 

Quelles actions ont été réalisées grâce à l’association France-Psoriasis ?

L’association intervient dans les écoles d’infirmières mais aussi dans celles de coiffures ou de pédicures afin d’informer le plus grand nombre de futurs professionnels. Néanmoins, elle manque de délégués, notamment de jeunes. L’association est un moyen pour ses membres de sentir moins seuls et d’affronter ensemble la maladie : aider les autres permet parfois d’oublier sa propre souffrance.

 

Retrouvez la liste de tous les dermatologues de votre ville ou de votre quartier sur www.conseil-national.medecin.fr

 

A SAVOIR

L’Hôpital Edouard Herriot à Lyon, possède un service qui traite les pathologies inflammatoires et auto-immunes de la peau, dirigé par le professeur Denis Jullien. Il a publié, pour ces pathologies, des articles dans des revues internationales de référence. Les patients du service peuvent bénéficier d’un accès à des essais cliniques pour des traitements innovants et au bénéfice d’un suivi dans le cadre de cohortes nationales et de réseaux de soins multidisciplinaires.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.