Dans le cadre de sa politique de réduction des frais de santé, le gouvernement prépare une loi obligeant les chirurgiens-dentistes à indiquer le prix d’achat des prothèses dentaires. Une perspective qui devrait alléger le budget des ménages mais aviver la grogne des professionnels du secteur. 

Le projet de loi sur les prothèses dentaires n'est pas du goût des chirurgiens-dentistes.
Le projet de loi sur les prothèses dentaires n’est pas du goût des chirurgiens-dentistes.

Votre chirurgien-dentiste applique-t-il des marges excessives sur vos prothèses dentaires ? Vous le saurez peut-être bientôt. Dans un entretien accordé au magazine Capital, sur M6, le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a en effet annoncé son intention d’inscrire dans la future loi de Santé, discutée au parlement début 2015, un article stipulant l’obligation pour les chirurgiens-dentistes de faire figurer le prix d’achat des prothèses dentaires sur leurs devis. Une mesure qui, si elle entre en application, devrait logiquement favoriser une baisse des coûts liés aux soins dentaires et donc réduire les dépenses de santé des ménages. En revanche, un tel projet de loi, s’il était voté par l’assemblée nationale puis le sénat, pourrait aviver la colère des praticiens.

En effet, depuis 2013, seul le prix de vente des prothèses est indiqué sur les devis. Et jusqu’à présent, les chirurgiens-dentistes se sont toujours opposés à indiquer le prix d’achat auprès de leurs fournisseurs, arguant du fait qu’une telle transparence allait engendrer une chirurgie low-cost et par conséquent une baisse du niveau de qualité des prestations.

 

D’importants écarts de prix sur les prothèses

Selon une étude du réseau de soins Santéclair, le marché de la prothèse dentaire atteint près de 6 milliards d’euros en France, le prix des prothèses dentaires pouvant varier de 30% d’un cabinet à l’autre.

Une autre étude relayée par le site meilleurtarifmutuelles.com révèle que les tarifs pratiques par les chirurgiens-dentistes pour la pose de couronnes peut évoluer du simple au double en fonction des villes ou des régions, les tarifs variant de 500 à 900 euros par couronne. Dans la région Rhône-Alpes, Privas figure parmi les villes les moins chères de France avec un tarif moyen inférieur  500 euros, alors que Strasbourg, Bastia et Nice pointent parmi les communes les plus onéreuses en matière de couronnes. Concernant les soins d’orthodontie, Grenoble apparaît parmi les villes les villes les plus chères, en compagnie de Nice et de Versailles.

Les plus importants écarts de tarification sont constatés sur les couronnes céramiques dont le prix moyen varie de 600 à 1500 euros en fonction des villes ou des région. D’importants écarts sont aussi constatés sur les couronnes céramo-métalliques (de 500 à 1200 euros), sur les facettes céramiques (de 600 à 1100 euros) et sur certaines prothèses dentaires amovibles.

 

A savoir

Les prix des prothèses dentaires sont en honoraires libres chez les chirurgiens-dentistes. Il est donc conseillé de se renseigner sur ces tarifs avant d’engager des travaux de prothèses dentaires.

Comments

comments

2 Responses to "Prothèses dentaires: le gouvernement veut plus de transparence"

  1. toto  10 novembre 2014

    Oui, c’est vrai et il faudra ajouter tous les autres frais….Sinon, je vais demander au bistro de me détailler les 3 grammes de café qu’il y dans le petit noir que je prends à sa terrasse et gueuler au scandale ! Et aussi chez mon boulanger le prix de la farine dans mon croissant ! ! ! Outre les frais (les factures de prothèse ne représentent que 5% des frais d’un cabinet) il faudrait aussi rétribuer le savoir-faire, non ? Sinon, la qualité sera attirée vers le bas.

  2. jean jacques Miller  11 novembre 2014

    Dans d’autres européen ( Allemagne, Espagne, pays-bas, Suisse etc..) il existe la transparence et la dissociation des actes de prothèses dentaires sans que cela nuise à la qualité. C’est parce que le chirurgien-dentiste a un intérêt financier dans la prescription que la France détient le record en Europe des importations de prothèses dentaires à bas prix. Où est la qualité????
    Quelle autre profession médicale qui pose des prothèses dentaires est « autorisé » à englober dans ses honoraires un produit fini??? Aucune !!!

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.