Au planning familial, on peut choisir sa contraception, avoir recours à une IVG, soigner une IST, chercher protection contre les violences, parler de sa sexualité sans tabou ou tout simplement s’informer. Cet organisme, ouvert à tous publics, accueille chaque année jusqu’à 750 000 personnes en France dont plus de 140 000 en Rhône-Alpes.

Le planning familial traite essentiellement des problèmes de sexualité
La contraception, un sujet souvent évoqué par les jeunes filles au planning familial ©DR

 

Liberté, égalité, fraternité… Telle est la devise du planning familial qui lutte depuis plus de 60 ans contre toutes les formes de discrimination et contre les inégalités sociales. A l’origine, cette association a été créée pour changer la loi de 1920 qui interdisait l’avortement ainsi que l’utilisation et la diffusion de tout moyen contraceptif en France. Aujourd’hui, elle continue d’agir pour que la sexualité soit un des droits de la personne et pour dénoncer toutes les formes de violences au sein du couple et de la famille. Plus qu’un lieu d’accueil et d’écoute, c’est un lieu d’informations où l’on peut également rencontrer des professionnels de santé pour des consultations : médecins, sages-femmes, infirmiers, psychologues et conseillers conjugaux.

 

Planning familial, parce que c’est mon droit …

  • d’avoir ou non des enfants
  • de choisir la contraception qui me convient le mieux
  • d’avoir recours à une IVG jusqu’à 12 semaines de grossesse avec une prise en charge à 100%
  • d’être informé sur toutes les questions de santé sexuelle : la pilule d’urgence, c’est comme un mini avortement ? Peut–on attraper le sida la première fois ? Le stérilet rend-il stérile ? Peut-on perdre sa virginité avec un tampon ? Les personnes en situation de handicap ont-elles une libido ? etc.
  • d’être protégée contre les violences (3919 appel anonyme et gratuit)

 

Education sexuelle et populaire

Si l’accès aux soins sans discrimination est un droit en France, l’éducation à la sexualité aussi a été rendue obligatoire par une loi datant de 2001. Ils ne sont pourtant qu’une petite minorité de jeunes à avoir bénéficié d’informations sur cette question pendant leur scolarité. A défaut, ils cherchent l’information sur internet dont le contenu et l’environnement sont parfois douteux (une collégienne sur cinq déclare avoir été victime de cyber violence). S’informer auprès du planning familial est sans doute la solution la plus anonyme, la plus fiable et la plus sûre, notamment quand on est mineur mais aussi quand on n’a pas les moyens financiers ou autres de faire autrement.

 

Numéro vert unique : 0800 08 11 11

L’activité téléphonique du planning familial représente chaque année un tiers des personnes touchées par un problème de santé sexuelle. Anonymes et gratuits, ces appels sont traités localement via un seul numéro vert national (le lundi de 9H à 22H et du mardi au samedi de 9H à 20H).
Autres sources d’informations :   leplanning-rhonealpes.org

 

 

A SAVOIR

Le planning familial, ce sont plus de 150 lieux d’information et 29 centres de planification dont une quarantaine en région Auvergne-Rhône-Alpes. Les locaux sont situés aussi bien en ville qu’en zones périurbaines voire rurales.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.