Au lendemain de la Journée Mondiale de Parkinson qui s’est tenue le 11 avril, une conférence autour du même sujet se déroule ce mardi 17 avril à Fontaine, en Isère. Des spécialistes en la matière interviendront au cours de l’événement. L’occasion de faire le point sur une pathologie complexe et encore trop méconnue.

 

Parkinson, une maladie qui fait l'objet de nombreux préjugés
Le tremblement des mains, l’un des symptômes de la maladie de Parkinson ©DR

 

Le 17 avril 2018, l’association France Parkinson organise une conférence au sujet de cette maladie qui touche près de 200 000 personnes en France. Au cours de cet événement M. Desevedavy, délégué départemental bénévole, les Docteurs Fraix, Borgel et Marquer interviendront afin de faire connaître cette pathologie, apporter des précisions quant à ses symptômes, à sa prise en charge, etc. Le but étant de faire cesser les préjugés au sujet de Parkinson.

« Le regard des autres, qui trop souvent nous invalide, est parfois plus fatigant, plus affligeant, que la maladie elle-même », explique Isabelle May, patiente diagnostiquée à l’âge de 48 ans.

 

Une représentation caricaturale de Parkinson

Bon nombre d’individus assimilent « Parkinson » à « personnes âgées » et « tremblements ». Pourtant, la maladie de Parkinson n’affecte pas seulement les retraités et ne se limite pas aux tremblements. En effet, d’après France Parkinson, seulement 9% des interrogés l’associent à des patients âgés de 26 à 60 ans tandis que 77% sont persuadés qu’elle ne survient qu’au grand âge. En réalité, en moyenne, la maladie se déclare vers la cinquantaine et touche les moins de 45 ans dans 10% des cas. Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, la symptomatologie de la maladie de Parkinson est plurielle et ne se résume pas qu’aux tremblements. Le Docteur Fraix explique que l’on distingue les symptômes physiques (fatigue extrême, douleurs), les symptômes psychologiques (dépression, anxiété, changement de caractère) et les symptômes moteurs (raideur, lenteur, tremblements).

Ces symptômes ne sont pas toujours perceptibles. Les personnes atteintes subissent le regard des autres et doivent affronter les jugements de leurs proches. Didier Robiliard, Président de France Parkinson rapporte que pour 74% des patients, leur entourage les croit simulateurs : « La maladie de Parkinson a plusieurs visages et il est difficile d’entendre « tu n’es pas malade car tu ne trembles pas », alors que chaque minute, on se bat contre les douleurs et la perte d’autonomie ! » raconte Isabelle May, patiente diagnostiquée à 48 ans.

 

Parkinson, une maladie incomprise

On constate un réel manque d’informations voire de connaissances de la maladie auprès du grand public mais aussi des professionnels de la santé. C’est pourquoi, tout au long de l’année, France Parkinson propose régulièrement des conférences ainsi que des programmes de formation. Toutes les problématiques autour de la maladie sont ainsi traitées telles que la variabilité des symptômes, le vécu des malades, les traitements, la rééducation, etc. L’objectif étant d’informer, d’atténuer les idées reçues et de sensibiliser le public face à une maladie sujette aux préjugés.

 

A SAVOIR

La conférence organisée par FranceParkinson se déroulera le mardi 17 avril 2018 à la salle Edmond Vigne, 23 Rue des Alpes – 38600 Fontaine à 14h. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur www.franceparkinson.fr.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.