Le troisième Festiv'Alzheimer, à Lyon, se déroule jusqu'au 6 octobre. Au programme, divers spectacles et représentations pour dédramatiser la maladie d'Alzheimer aux yeux des patients comme des aidants.

 

Du théâtre pour dédramatiser la maladie d'Alzheimer
Rire de la maladie, l’objectif des organisateurs du Festiv’Alzheimer à Lyon ©DR

 

Théâtre, défilé, projections… La 3ème édition de Festiv’Alzheimer, à Lyon propose jusqu’au 6 octobre de nombreuses animations et temps de partage pour mieux comprendre la maladie d’Alzheimer et ce, à travers l’humour et la convivialité. Sous le parrainage de Colette Roumanoff, le grand public et les professionnels sont invités à découvrir 4 grands temps forts dans différents lieux de l’agglomération lyonnaise. Cette année, ce festival . Ce festival culturel biennal mise sur la créativité avec pour la première fois la mise en scène d’une pièce de théâtre créée spécifiquement pour le festival.

 

Combattre Alzheimer par l’humour

De par son ampleur, la malade d’Alzheimer est aujourd’hui un vrai défi pour nos sociétés. Au-delà des traitements et de l’accompagnement des malades et des aidants, l’association Polydom a souhaité réfléchir à une approche différente pour changer le regard sur cette maladie. La maladie d’Alzheimer est souvent réduite à une vision fataliste, mais la mise en place d’initiatives intergénérationnelles peut favoriser le dépassement de ce regard négatif. Et derrière chaque malade, il y a une personne en vie. C’est toute l’ambition du festival « Festiv’Alzheimer » porté par l’association Polydom. La culture, l’humour et la convivialité (théâtre, cinéma, littérature, musique…) sont des outils efficaces d’information, de pédagogie et de compréhension afin de dédramatiser sans cacher les réalités souvent très difficiles. « Avec ce festival nous souhaitons changer de regard sur la maladie, la dédramatiser et attirer l’attention sur le rôle des aidants. On peut détourner l’attention de la dernière phase de la maladie en offrant une perspective d’action : il est possible d’aider les malades et leurs aidants à trouver encore du plaisir dans les choses de la vie », affirme Louis Pelaez, directeur général de Polydom.

 

Festiv’Alzheimer, deux semaines pour tous publics

Pendant 15 jours, le festival propose un programme culturel riche destiné à tous les publics : malades, aidants, comédiens, clowns et étudiants futurs professionnels. Culture, humour et convivialité sont au rendez-vous de cet événement avec du théâtre, du cinéma, de la littérature, de la musique, de la création de costumes et de défilé). Pour cette édition 2017, les organisateurs ont choisi des créations originales et notamment une pièce de théâtre créée spécialement pour le festival « La mémoire aux oubliettes », une pièce drôle et grand public, écrite comme une pièce de boulevard qui retrace le parcours d’un comédien célèbre atteint de la maladie d’Alzheimer.

Chaque événement est suivi de discussions avec des professionnels des instituts de formation para médicaux (IFAS, IFSI, centre de formation des accompagnants éducatifs et social…). Enfin, cette 3ème édition est parrainée par Colette Roumanoff, auteure du livre « Le bonheur plus fort que l’oubli », un témoignage encourageant sur la maladie d’Alzheimer de son mari.

 

La programmation 2017 de Festiv’Alzheimer:

Lundi 25 septembre – Cinéma au PATHE Bellecour à 19h
Projection de « La Brunante » film du réalisateur québécois Fernand Dansereau en partenariat avec le cinéma « PATHE Bellecour » suivie d’une discussion autour de personnalités locales et nationales du monde de la santé tels que le Docteur Bernard Croisile, Chef du service de Neuropsychologie à l’Hôpital neurologique de Lyon.

« La brunante » est une aventure affective, psychologique et puissante qui interroge modestement mais crûment le mystère de la vie et en louange la splendeur.

Mercredi 27 septembre – « Bistrot littéraire » lecture en direct par des comédiens de quatre livres sur la maladie d’Alzheimer à 17h45 : au salon-bar de la Villa Marguerite (restaurant Bocuse) 57 Avenue des Frères Lumières Lyon (métro sans souci)
– « Le bonheur plus fort que l’oubli », un récit témoignage écrit par Colette Roumanoff sur la maladie d’Alzheimer de son mari. Mère d’Anne Roumanoff à qui elle a écrit la plupart de ses spectacles, elle dirige depuis 22 ans une compagnie de théâtre classique, plusieurs fois nominé aux Molières.

– « Unité de vie » de Fabienne Swatly, un face à face entre deux femmes, une qui perd la mémoire et l’autre, sa belle-fille, qui se débat dans une vie de couple et un passé ravagé… Cette lecture sera illustrée par le violoncelliste Marc Lauras.

– « Quand la mémoire s’estompe ; elle notre mère » d’Irène Adrienne Blanc. Son récit n’est pas linéaire, mais étoilé. L’auteure tente d’aborder la maladie de sa mère et son évolution sous différents aspects. Lecture par une comédienne.

– La bande dessinée « Little Joséphine » une BD-docu-intimiste, récit témoignage d’une infirmière à domicile (Valérie Villieu) mis en dessins par Raphaël Sarfati. Une bande dessinée qui a reçu un prix du jury de la BD. Le dessinateur fera une animation en direct autour de portraits vieillissants.

Les 4, 5 et 6 octobre – rendez-vous au théâtre au Palais de la Mutualité, place Jutard Lyon 3ème.
3 représentations pour cette pièce de théâtre créée spécialement pour le festival « La mémoire aux oubliettes », une pièce drôle et grand public, écrite comme une pièce de boulevard qui retrace le parcours d’un comédien célèbre atteint de la maladie d’Alzheimer. La pièce a été écrite par un auteur également professionnel lyonnais du secteur du maintien à domicile et de la prise en charge de la maladie d’Alzheimer. Il s’est appuyé sur les expériences et témoignages de plusieurs professionnels et aidants qu’il a fait participer à l’aventure. Cette pièce sera jouée par 6 professionnels de santé qui sont des comédiens aguerris.

Les représentations sont programmées le 4 octobre, à 15h pour le public « futurs professionnels » de la santé et les 5 et 6 octobre, à 20h pour le grand public.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.