La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la première cause de handicap visuel chez les personnages de plus de 50 ans. Le Dr Pierre-Olivier Lafontaine, ophtalmologiste à Chambéry, rappelle tout l'intérêt d'un dépistage précoce.

 

La maladie de la macula, fréquente mais peu connie
La plus fréquente des maladies de la Macula est la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge ©Cocoparisienne on Pixabay

Qu’est-ce que la macula ?

La macula, une petite zone anatomique au niveau de la rétine, se trouve au fond de l’œil. On en entend peu parler, mais la macula est pourtant indispensable à la vision des détails. Elle permet de voir avec plus de précision, notamment pour lire, écrire, cuisiner…

 

Pourquoi cette maladie est-elle si mal détectée ?

Plusieurs raisons expliquent cette méconnaissance des maladies de la macula. Tant qu’aucun symptôme n’est survenu, on ignore que l’on est malade. Il faut aussi avouer qu’avoir un rendez-vous chez un ophtalmologiste est très difficile : il faut souvent attendre plusieurs mois et nombreux sont les patients qui font l‘impasse sur ces consultations, ou ne s’y rendent pas fréquemment.

 

Quel est l’intérêt des journées de dépistage de la macula, organisées chaque année en juin ?

Les journées de dépistage offrent justement la possibilité au public d’avoir une consultation rapide chez un ophtalmologiste. Chaque année depuis maintenant trois ans, cette campagne nationale permet de sensibiliser le public à ces maladies. Dans la plupart des centres de dépistage, les patients n’ont pas besoin de prendre de rendez-vous, et dans certains cabinets de la région la consultation est gratuite. Plus aucune excuse pour ne pas se faire dépister !

 

Maladies de la macula : des affections auxquelles on ne pense pas

Quelles sont les différentes maladies de la macula ?

Il existe plusieurs maladies de la macula. La plus fréquente est la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Si on ne s’en occupe pas, elle peut entraîner une perte de la vision centrale. D’autres pathologies existent comme la maculopathie diabétique ou encore la maculopathie myopique, qui intervient chez les patients plus jeunes, généralement de moins de 50 ans.

 

Quels sont les examens supplémentaires en cas de dépistage positif ?

Lors de la consultation de dépistage, une photographie est réalisée. Si le dépistage s’avère positif, des examens supplémentaires seront alors réalisés, notamment une angiographie, un OCT ou encore un fond d’œil. Souvent, si vous présentez des symptômes, votre cas est considéré comme une urgence : vous aurez donc plus de facilités pour avoir des rendez-vous.

 

Maladies de la macula : des symptômes à dépister

Quels sont les risques à retarder le dépistage ?

Si autant de personnes sont touchées par ces pathologies à un stade avancé, c’est justement parce qu’elles ne sont pas dépistées à temps. Plus une personne se fait dépister tôt, moins elle a de risque de présenter une maladie de la macula. Lorsque la maculopathie diabétique est dépistée de manière précoce, les symptômes peuvent disparaître, et la maladie peut même régresser. En revanche, la DMLA est une maladie due à l’âge. De ce fait,  les traitements ne guérissent pas pour l’instant complètement le patient mais pris à temps la perte visuelle peut être évitée, limitée ou retardée. Son dépistage est donc indispensable. Il est notamment recommandé d’opérer des changements de comportements, notamment en matière d’hygiène de vie : arrêtez de fumer, faites davantage de sport…

 

Et en l’absence de symptôme ?

Cela ne veut pas forcément dire que l’on n’est pas atteint par l’une de ces maladies. Les maladies de la macula sont souvent sans symptôme lorsqu’elles débutent, ce qui est le cas des maculopathies précoces.

 

Qui sont les plus touchés par les maladies de la macula ?

Les personnes les plus touchées, et qui doivent donc absolument recourir à un dépistage régulier, sont celles âgées de plus de 55 ans. Si cela fait plus d’un an que vous n’avez pas pris rendez-vous avec votre ophtalmo, faites-vous dépister ! De même, les personnes diabétiques sont particulièrement sensibles à ces maladies. Si votre myopie est élevée, le dépistage est fortement recommandé. Un fumeur a également quatre à six fois plus de chances d’être porteur d’une maladie de la macula. Si vous avez des antécédents familiaux de ces maladies, vous avez aussi quatre fois plus de chances d’en avoir une. La surcharge pondérale multiplie par deux les possibilités d’en contracter.

 

Maladies de la macula : où consulter ?

Qui sont les praticiens compétents pour dépister une maladie de la macula ?

Chaque ophtalmologiste peut dépister une maladie de la macula. Cependant, il existe des centres de référence et des spécialistes pour cette pathologie. Mon cabinet en fait partie, et est spécialisé dans les maladies de la macula.

 

De quelle manière votre cabinet participe-t-il aux campagnes de prévention ?

Nous participons activement à cette campagne de prévention. L’année dernière des journées étaient spécialement organisées dans le cabinet pour accueillir les patients souhaitant se faire dépister : nous avons eu trois cas qui ignoraient la présence d’une maladie de la macula. Cette année, nous participons également à cette sensibilisation. Les patients peuvent venir durant toute la semaine, sans prendre de rendez-vous.

 

 

A SAVOIR

Les campagnes de prévention sur la macula offrent la possibilité de prendre rendez-vous, parfois gratuitement, chez un ophtalmologiste. Retrouvez toutes les informations nécessaires au 0 800 002 426 ou sur le site http://www.journees-macula.fr/ où, en un clic, il est possible de trouver un centre de dépistage près de chez vous participant à l’opération.

Il existe un test très simple pour savoir si vous êtes porteur de la maladie de la DMLA : la grille d’Amsler. Observez une grille à environ 30 ou 40 centimètres, avec seulement un œil. Fixez un point sur cette grille, puis tentez de vérifier si les lignes horizontales sont droites. Les grilles sont-elles toujours aussi droites ? Parvenez-vous à les voir ? Pour être certain du résultat, le mieux est tout de même de prendre rendez-vous chez son spécialiste !

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.