Avec quelque 5 700 interruptions volontaires de grossesse (IVG) pratiquées chaque année dans ses 9 centres d'orthogénie, Lyon rentre dans la moyenne nationale. Et pourtant, entre les congés des médecins et les fermetures de centres d'orthogénie, avorter au mois d'août n'est pas chose facile.

IVG-lyon

En France, l’IVG est pratiquée avant la fin de la douzième semaine de grossesse, c’est-à-dire avant la fin de la quatorzième semaine après le début des dernières règles. Seule la femme concernée peut en faire la demande et seul un médecin peut la pratiquer. A condition qu’il y ait des médecins qui acceptent de la pratiquer. Ce qui, en plein mois d’août n’est pas facile à trouver.

L’IVG aux hospices civils de Lyon

Cette année, avec la grève en prime, les possibilités d’IVG dans les cliniques privées s’amenuisent. D’autant que le privé n’est pas tenu de pratiquer l’IVG. Et rares sont les médecins qui acceptent de le faire pour des raisons d’éthique, mais aussi de salaires. Il faut reconnaître que 56 euros d’honoraires pour une intervention certes courte, mais non dénuée de risque, n’est pas cher payé.

Aux Hospices civils de Lyon, le problème est différent. En tant que service public, les HCL sont tenus de pratiquer les IVG et d’assurer une continuité d’activité dans leurs quatre centres, malgré les vacances des praticiens. A eux seuls, ces centres enregistrent 75% de l’activité mais sont, comme le privé, confrontés à la désaffection des médecins acceptant de pratiquer l’intervention.

Non pas pour des questions de salaire, le praticien étant fonctionnaire, mais véritablement de conscience. Alors quand celui-ci part en congé, il est dur de le remplacer. «Malgré tout, nous avons de un à trois médecins qui assurent le service dans chaque centre au cours de l’été», précise le docteur Marie-Hélène Renault, chargé du dossier IVG au sein des Hôpitaux de Lyon.

IVG tardive

Particulièrement chargés en période estivale, certains centres d’orthogénie comme celui de la Croix-Rousse rencontrent une augmentation de demandes sur les délais limites. Et se voit obligé de réorienter les patientes vers d’autres centres. Même souci à l’Hôtel Dieu où il faut compter un mois d’attente. A l’hôpital Edouard Herriot, il faut compter une semaine pour une IVG médicamenteuse, mais trois semaines pour une aspiration.

En cas d’IVG tardive (entre 12 et 14 semaines de grossesse), les patientes seront orientées vers le centre hospitalier Lyon Sud, l’un des rares à le pratiquer à Lyon.

Si un centre refuse une IVG en raison d’un surcroît de demandes, il ne faut pas hésiter à appeler d’autres centres d’orthogénie pour obtenir un rendez-vous.

IVG au mois d’août

Les rendez-vous pour les IVG sont donnés en fonction de l’avancement de la grossesse. Ainsi, si la grossesse est peu avancée, il est possible que le temps d’attente soit long. Une occasion de bien mûrir la décision. Jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée, le médecin peut encore pratiquer une IVG médicamenteuse. Aussi, jusqu’à 4-5 semaines de grossesse, il est possible d’obtenir un rendez-vous sous une semaine, temps de réflexion obligatoire pour la patiente.

Au-delà de ce délai, et jusqu’à 12 semaines d’aménorrhée, l’IVG se fait par aspiration et il n’y a donc plus d’urgence avant cette douzième semaine. Quand cela est possible, les demandes les moins urgentes sont repoussées au mois de septembre.

Les complications de l’IVG

L’IVG reste un acte médical lourd. Bien que les risques de complications soient faibles, ils existent allant de simples saignements à la stérilité. «Les conséquences psychologiques d’un tel acte sont également à prendre en compte, souligne le docteur Marie-Hélène Renault des Hospices civils de Lyon. Aussi, il est important de bien profiter des 7 jours avant l’opération pour réfléchir bien avant de décider d’une IVG».

Le médecin vous proposera aussi un entretien avec une infirmière ou une conseillère d’éducation familiale.
«Avoir des rapports sexuels protégés reste le meilleur moyen d’éviter l’IVG», rappelle le docteur Renault, qui souligne que la pilule est, à l’heure actuelle, le moyen de contraception le plus fiable.

Centres d’orthogénie dans le Rhône

Où pratiquer une IVG à Lyon ?

  • Permanence régionale téléphonique d’information IVG : 0810 810 714 (n° azur).
  • Hôpital Edouard-Herriot : 0 820 0820 69.
  • Interruption volontaire de grossesse : 04 72 11 77 38.
  • Hôtel-Dieu : 0 820 0820 69.
  • Centre hospitalier Lyon Sud : 0 820 0820 69
  • Hôpital de la Croix-Rousse : 0 820 0820 69.
  • Centre hospitalier de Tarare : 04 74 05 46 46.
  • Centre hospitalier Montgelas (Givors) : 04 78 07 30 30.
  • Clinique Montplaisir : 0 826 304 304.
  • Centre hospitalier Sainte-Foy-lès-Lyon : 0 826 10 13 93.
  • Clinique de l’Union (Vaulx-en-Velin) : 04 78 79 47 00.
  • Clinique Champ-Fleuri (Décines-Charpieu) : 04 72 05 49 49.
  • Polyclinique du Beaujolais (Arnas) : 04 74 65 66 66.
  • Centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône : 04 74 09 29 29.
  • Polyclinique Pasteur (Saint-Priest) : 0 826 304 304.

Diane Lheritier

Comments

comments

14 Responses to "Les centres d’IVG à Lyon"

  1. sarah  23 janvier 2010

    bonjour le suis étudiante sur la ville de lyon et jai due me faire avorter récemment….
    cela n’a pas été 1 épreuve facile mais maintenant ca va mieu…pour celle qui sont sur lyon je voulais juste faire part de mon avis sur le centre orthogénie de l’hôtel dieu…
    ma fois ce centre n’est pas le meilleur…
    étant dans l’urgence et n’ayant jamais fait d’ivg avant j’y suis aller mais franchement le prise en charge est très moyenne et manque de tact les appareils de médecine étant aussi vieux que l’hôpital cela rend les choses encore plus inconfortable croyez moi…
    en tout cas pour toute celle qui se retrouverai dans cette situation préférez 1 autre endroit que celui ci…voila! pour plus d’info ou des échanges de ressenti pas de souci hésitez pas a laisser des coms je vous répondrais volontiers et bonne chance a toute celle qui vivent ou on vécues cette dur épreuve!

  2. Pingback: Le droit d’avorter menacé? | Tout ça, le magazine qui touche à tous

  3. Nathalie  9 février 2011

    Bonjour,

    Compte tenu de mon âge, je n’ai pu pratiquer une IVG médicamenteuse dans un hopital public du moins à l’hopital mère enfant mais je ne leur en veux pas car il préserve la santé du patient!!!
    donc je me suis retournée vers une clinique privée et plus particulièrement NATECIA…
    Certes ce jour là quand je me suis rendue à l’hopital pour l’explusion je n’éyais pas dans les meileures conditions…de plus, les médicaments n’ayant pas fait effet tout de suite je suis repartie à la maiso sans aucun saigneemnt mais je vous assure que je ne retournerais plus dans cette clinique…j’ai passé la matinée dans ma chambre et après à déambuler dans le couloir pour activer la chose…je n’ai vu aucune infirmière hormis cella qui m’a accueilli à 08h00…j’ai quitté la clinique à 12h30 et je n’ai vu aucune infirmière aucune!!!je pensais que, dans une clinique privée et de surcroit quand on doit traverser ce moment diffcile pour une femme, que le personnel serait présent et prévenant…rien rien du tout..j’ai eu honte pour ces femmes au nmbre environ de 7 ou 8 qui passaient leur temeps à manger des gateaux, boire le café et parler de mariage sans se préoccuper de la santé physique et psychologique des patients qu’elles avaient sous leur responsabilité!!!
    je suis partie en pleurant seule la dame chargéedes sorties a fait preuve de compassion…et a eu honte pour ses collègues…j’espère ne jamaisrevivre cette expérience..et si jamais vous devez malherueusement y asser..n’allez pas à Natecia….ou alors je suis vraiment tomber sur une bande d’incompétentes …merci de m’avoir lu et maintenant je vais essayer de m’en remettre….bon courage à toutes!!

  4. elsa  31 mars 2011

    Bonjour
    Pour ma part je tiens a temoigner car les commentaires que j avais lu avant de faire mon ivg m ont plutot choqué voir effrayé heureusement il y a de tres bons service d orthogenie sur lyon dont l hopital adouard herriot !! Serieusement pour toute celle qui vont subir une ivg il est utile de se renseigner mais attention au net !! En tout cas ce qui est bon a savoir c est que la plupart des centres d orthogenie (IVG) en france sont fermés le weekend et en general les horaires de fermeture en semaine ne depasse pas les 17h autant dire que si vous etes dans l urgence il faut etre reactive !!!! Pour ma part j ai lu des horreurs sur le net certes surement vrai mais de quoi decourager votre acte alors que il faut bien se le dire une bonne fois pour toute prendre la decision d avorter n est pas un crime a savoir que 1femme sur 2 a pratiquer une ivg et oui mais tout le monde ne veut pas en parler !!! Si vous n etes pas prete et vous avez entierement le droit alors vous avez le choix de faire une ivg ! il y a tellement de peine dans le monde il est inutile d en rajouter en ayant un enfant non desiré !!!! votre choix doit se faire que en prenant compte de ce que vous voulez il faut etre egoiste et penser a vous, car c est vous qui allez porter cet enfant pendant 9 mois et l elevé biensur par la suite !!!!
    En lisant les commentaires des femmes vous voyez les bonnes et mauvaises experiences mais CHAQUE PERSONNE EST DIFFERENTE! au niveau de la douleur du moral de tout ,, pour ma part tout c est tres bien derouler je n ai pas eu de douleur attention ce n est pas un acte anodin et autant dire que cela vous touche moralement et psychologiquement mais et alors c est normal il ne faut pas confondre tristesse et depression et regret vous pouvez etre sure de votre choix mais etre triste derriere et c est normal et vous pouvez garder ça interieurement et c est normal aussi je le redis chaque personne est differente !! en tout cas pour toute question ou renseignement n hesitez pas je serai la !

  5. Aurore  4 avril 2011

    Bonjour,

    Je viens de terminer la lecture des commentaires sur une note plutôt positive et encourageante, par ailleurs je remercie cette personne d’assurer que l’IVG est aussi un acte humain, de courage et qui demande beaucoup de force.
    J’ai accepté l’avortement l’année dernière, à Lyon accompagnée de mon ami qui m’a soutenu du mieux qu’un homme peut le faire. J’ai été recommandé par mon médecin, à l’Hôpital de l’Hôtel Dieu dans lequel j’ai été bien reçue. L’équipe, très gentille, non jugeante et surtout un médecin compréhensif, franc, et diplômate (qui sait rester honnête et discret).
    Je redoutais beaucoup mon intervention, à laquelle on peut ajouter un aspect éthique non négligeable, mais elle s’est déroulée parfaitement, c’est à dire avec l’accompagnement l’écoute et l’assistance nécessaire. Et je peux vous assurer, que c’est bien plus important qu’un environnement hospitalier au matériel certes un peu dépassé « décorativement » (c’est un service qui est participatif rappelons-le et volontaire, donc ne le confondons pas avec son projet futur!!).
    Le plus important : hygiène irréprochable, équipe rassurante et compréhensive, une prise en charge honorable.

    Cet avis est à transférer au centre Edouard Herriot car je pense que l’équipe hospitalière s’est implantée ici à cause de la fermeture de l’Hôtel Dieu.

    Pour toutes celles qui lisent, ou ceux d’ailleurs qui les accompagnent, je vous recommande ces services, ne soyez pas effrayés car l’amalgame d’internet est rapide, l’imaginaire aussi, et affrontez vos choix avec la plus grande force, et féminité, vous n’êtes pas irresponsables ou fauti(f)ves. Mais agissez sans honte, avec sécurité.

    Bonne réussite dans vos démarches.

  6. monika  1 juin 2011

    Bjour à toutes.
    J’ai subi 2 IVG dans ma vie: une à HFME (par voie médicamenteuse) et une par aspiration à NATECIA. Par la suite, j’ai eu la chance de mener une grossesse à terme et j’ai accouché à NATECIA. De ces 3 expériences, je déconseille fortement NATECIA, qui n’est qu’une boite à fric et qui ne prend jamais en compte le psychologique de la patiente. HFME, en revanche, m’a paru bien plus professionnel. Voilà, j’éspère que mon expérience vous servira. Bonne chance!

  7. anna  8 juin 2011

    L’hôpital Édouard Herriot est le meilleur choix, j’y ai été très bien accueillie.

  8. cecile  1 novembre 2011

    bonjour a toute

    je doit subir 1 ivg tre prochainement je voudrai savoir commen sa ce deroule je sui un peu perdu

  9. pamcam  18 novembre 2012

    Bonjour,
    J’ai fait une IVG à l’hopital croix rousse. J’étais extremement choquée par le fait de devoir faire une IVG, ca été une épreuve tres dure personnellement, mais le personnel de croix rousse a été fantastique, vraiment. Entre la psy qui a tenu a me parler bcp pour que je sois sure de mon choix, et les chirurgiennes qui m’ont tenu la main lorsque je pleurais pendant l’aspiration, elles ont été plus que des médecins, mais des femmes prenant soin d’autres femme en peine.

  10. stephanie  21 août 2013

    bonsoir je vien d’apprendre que je suis enceinte et je voudrais me faire avorter sur Villefranche sur saone.est ce possible et ou?

  11. Malau  6 novembre 2015

    Bonjour,

    J’ai subi une IVG par aspiration il y a un mois à l’hôpital Edouard Herriot.
    Vraiment à toutes celles qui doivent passer par cette épreuve, je conseille et recomm

  12. Malau  6 novembre 2015

    Bonjour,
    J’ai subi une IVG par aspiration il y a un mois à l’hôpital Edouard Herriot.
    Vraiment à toutes celles qui doivent passer par cette épreuve, je conseille et recommande vivement ce centre. Voyant certains avis sur Internet concernant cette intervention, je m’attendais au pires horreurs.
    Ce fut difficile, bien sûr, mais j’ai été merveilleusement bien entourée par toute l’équipe. La conseillère conjugale, la gynéco, les infirmières (il n’y a que des femmes :)) toutes ont été vraiment à l’écoute, dans l’empathie, chaleureuses… et même très drôle (la gyneco Dr P.) !
    Pendant l’intervention, une des infirmières me tenait par la main et l’épaule. Je me suis sentie soutenue à chaque instant. Vraiment je leur suis reconnaissante. Merci à toutes ses femmes qui font leur métier avec autant de passion. Pour ma part, cette page douloureuse est tournée et c’est en grande partie grâce à elles.

  13. Sara  5 janvier 2016

    Je crois que je ss enseinte es je veut avorter j habite a lyon es je s perdu je veut de l aide es des adresse

  14. Anaïs  15 août 2017

    Bonjour svp je veux savoir ça coûte combien une ivg?

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.