Bouffées de chaleur, troubles de l'humeur, prise de poids... La ménopause s'installe en général entre 45 et 55 ans. Mais elle peut aussi survenir plus tôt ou plus tard. Quels sont ses symptômes ? Comment confirmer son installation définitive ? Les réponses avec Michelle Duclos, gynécologue à Lyon et spécialiste de la ménopause.

La ménopause se traduit par la fin des règles... et donc des tampons !
La fin des règles intervient généralement autour de 50 ans pour les femmes ménopausées ©M.Ludwiczak

Comment définir médicalement le processus de la ménopause ?

Docteur Michelle Duclos: Cliniquement, la ménopause se traduit par un arrêt des règles à un âge moyen qui tourne aujourd’hui autour de la cinquantaine. Toutefois, cet arrêt des règles ne peut pas toujours s’observer : c’est le cas des femmes qui sont sous pilule progestative, ont un stérilet à la progestérone, ou si elles n’ont plus d’utérus suite à une hystérectomie. Dans ce cas, on peut s’appuyer sur un examen biologique : on dosera le taux de l’hormone folliculo-stimulante, appelée hormone (FSH). Elle est sécrétée par la glande hypophyse qui se trouve dans le cerveau en relation avec l’hypothalamus, et intervient dans la fonction ovulatoire. Aussi, l’hormone lutéinisante (LH) déclenche l’ovulation.  Lors de la ménopause, leurs taux sont élevés, tandis que l’estradiol, hormone féminine, diminue fortement. Cependant, même si l’examen biologique peut révéler de tels taux, il est possible que les règles reviennent 4 ou 6 mois plus tard. C’est ce que l’on appelle la périménopause. On parle de ménopause définitive seulement après un an d’arrêt définitif des règles.

 

A quel âge une femme devient-elle généralement ménopausée ? 

La moyenne pour une femme occidentale tourne autour de 50, 51 ans, même si cet âge peut varier, et de plus en plus (ménopause précoce ou tardive). J’ai déjà eu une patiente qui a été ménopausée à 59 ans ! Grosso modo, une ménopause est normale entre 45 et 55 ans.

 

La ménopause précoce

Qu’est-ce que la ménopause précoce, et à quoi est-elle due ?

La ménopause précoce arrive avant 45 ans. Elle peut survenir très tôt dans des cas pathologiques. Elle peut résulter de maladies, être causée par l’environnement… Les perturbateurs endocriniens sont généralement pointés du doigt pour expliquer la multiplication de ces ménopauses précoces. Bien souvent, on parle davantage d’insuffisance ovarienne prématurée. Cela peut être problématique parce qu’à l’heure actuelle, le désir d’enfant peut arriver tard, vers 38 ans, notamment parce que la relation homme-femme a changé, que la contraception permet la liberté de choix. Certains couples se forment aussi vers 40 ans, avec parfois des conjoints plus jeunes qui n’ont jamais eu d’enfant et désirent construire une famille.

 

Les principaux symptômes de la ménopause

Quels sont les « symptômes » de l’arrivée de la ménopause ?

Les premiers symptômes peuvent commencer 10 ans avant la ménopause, entre 42 et 43 ans. C’est la période de la préménopause. Ils sont multiples:

  • On va observer une modification de la rythmicité des règles chez la femme bien réglée.
  • Peuvent survenir ensuite des bouffées de chaleur (la plupart du temps ces dernières arrivent la nuit de manière irrégulière, puis vont s’installer le jour, variables dans leur répétition et leur intensité, pouvant disparaître plusieurs semaines et de nouveau revenir).
  • En période prémenstruelle, une modification de l’humeur, une forme d’agressivité et de dépression. L’arrivée de la ménopause se traduit par une plus grande irritabilité. C’est aussi une période favorable pour le burnout au travail.
  • Une prise de poids avec une difficulté à maigrir car le métabolisme change. La répartition graisseuse va davantage se focaliser sur l’abdomen. Les sucres vont être davantage transformés en graisses, et les graisses vont moins être utilisées pour faire carburer le corps. La consommation de sucres devrait être diminuée mais le problème est que les femmes qui arrivent à la ménopause vont davantage être attirées par le sucré qui sollicite le mécanisme de la récompense, alors qu’elles ont besoin de douceur.
  • Plus tard, des douleurs articulaires pourront éclore.

Quand la ménopause s’installe vraiment…

Quand peut-on confirmer que la ménopause est bel et bien là ?

Quand la ménopause s’installe vraiment, paradoxalement, certains symptômes de la préménopause vont disparaître, tandis que d’autres vont s’affirmer comme les bouffées de chaleur ou bouffées vasomotrices qui peuvent devenir invalidantes.

Parmi les symptômes, on retrouvera aussi :

  • Les troubles de l’humeur (empathie exagérée, émotion aigüe…), qui se greffent à une période déjà difficile (perte des parents, éloignement des enfants, séparation…)
  • Une baisse de l’estime de soi pouvant aussi s’expliquer par la prise de poids.
  • Des troubles génito-urinaires avec la sécheresse vaginale qui vont impacter la vie intime (mais ne touchent pas toutes les femmes). Etrangement, les femmes qui ont subi un accouchement sous césarienne et ont un périnée très tonique sont plus exposées à ces problèmes de sécheresse. Du fait de la perturbation de l’écosystème, des infections urinaires pourront survenir, tout comme des envies plus fréquentes de faire pipi la nuit (nycturie).
  • Des douleurs articulaires à cause de la baisse des hormones féminines.

Retrouvez la liste de tous les gynécologues et spécialistes de la ménopause dans votre ville ou votre quartier sur www.conseil-national.medecin.fr

 

A savoir

En France, l’âge moyen de la ménopause est exactement de 51 ans, mais cet âge peut énormément varier d’une femme à l’autre. Ainsi, 7 % des femmes de 40-44 ans et 83 % des femmes de 50-54 ans sont ménopausées.

Comments

comments

2 Responses to "Ménopause: les symptômes qui ne trompent pas"

  1. Saadi  26 décembre 2017

    J’ai toujours mes règle depuis mars 2017 âpres mes analyses qu’ils m’ont dit : que j’étais pré ménopause
    Est ce que c’est NORMAL

  2. Isabelle CONTANT  31 juillet 2018

    j ;AI des bouffees de chaleurs HORRIBLES malgre un THS . Je ne sais plus
    plus quoi faire, je mets des patchs et les bouffees de chaleur ne se calment
    pas; c’est invivable pour MOI .

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.