L'épidémie de grippe gagne chaque jour du terrain en Auvergne-Rhône-Alpes. Plutôt épargnée jusqu'à présent, la région est désormais la plus affectée par cette poussée épidémique avec PACA. La plus grande vigilance s'impose, notamment chez les seniors.

 

Le virus de la grippe gage du terrain dans la région
La grippe fait des ravages en Auvergne-Rhône-Alpes ©réseau Sentinelles

 

La grippe risque de gâcher le début d’année de beaucoup de familles en Auvergne-Rhône-Alpes. Selon le bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles, l’épidémie ne cesse de s’étendre en France, et notamment sur la région Auvergne-Rhône-Alpes jusqu’alors plutôt épargnée par le virus.

 

Grippe, une épidémie en forte hausse

L'épidémie de grippe s'étend en France
La France vire au rouge sous l’effet de la grippe©réseau Sentinelles

Selon les dernières statistiques, la maladie a frappé plus de 680 personnes pour 100 000 habitants sur Auvergne-Rhône-Alpes la semaine dernière. Un taux d’incidence qui figure parmi les plus hauts de l’Hexagone, la « palme virale » revenant à la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (778/100 000).

« La semaine dernière, il a été estimé que 5% des participants de GrippeNet.fr présentaient un syndrome grippal. Ce pourcentage est en nette hausse depuis trois semaines. Les années précédentes à la même période, 4,2 à 5,5% des participants avaient été estimés avec un syndrome grippal « , souligne le bulletin hebdomadaire de GrippeNet.fr. « La semaine passée, parmi les participants présentant des symptômes compatibles avec un syndrome grippal, 26% ont consulté un médecin généraliste, 8% les urgences, 7% un pharmacien, 1% un spécialiste et 59% n’ont pas consulté« .

De son côté, le réseau Sentinelles note que « durant ces 3 semaines d’épidémie de grippe, 704 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif« .

 

L’épidémie de grippe devrait progresser début 2018

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la carte épidémiologique hebdomadaire vire au rouge vif sur pratiquement tous les départements, le Rhône, la Loire et l’Isère étant particulièrement affectés par le virus, alors que l’épidémie continue de gagner du terrain partout ailleurs.

« Selon les modèles de prévision reposant sur les données historiques et sur les délivrances de médicaments, l’incidence des cas de syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter dans les  semaines à venir« , préviennent les experts du réseau Sentinelles. Rien de bien réjouissant pour la reprise du travail chez les actifs, mais aussi une réelle crainte du côté des seniors, premières victimes d’un virus qui doit inciter à se faire vacciner le plus vite possible…

 

A SAVOIR

Les syndromes grippaux se définissent par une fièvre supérieure à 39°C, d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.