Après l’appel à la grève lancé par les pharmaciens, les médecins sont eux aussi invités à fermer leur cabinet le mardi 30 septembre. Un mouvement dont l’ampleur est encore difficile à prévoir en Rhône-Alpes.

 

Les médecins se mobilisent aussi contre la réforme
Les médecins se mobilisent aussi contre la réforme

En solidarité avec les pharmaciens

La grogne monte dans les rangs des professionnels de la santé. Alors que de nombreuses pharmacies devraient rester fermées le mardi 30 septembre, plusieurs syndicats de médecins appellent à leur tour leurs adhérents à se joindre au mouvement dans le cadre de la journée de mobilisation contre la réforme des professions réglementées et pour protester contre le projet de loi santé.

Premier syndicat de médecins, la CSMF (Confédération des syndicats médicaux français), par la voix de son président, Jean-Paul Ortiz, appelle notamment les praticiens à « participer à la journée sans professions libérales » en adaptant leur mouvement « en fonction de la situation locale : fermeture d’une demi-journée, d’une journée ou rassemblements locaux », a indiqué à l’AFP son président Jean-Paul Ortiz.

 

Risques « majeurs »

De son côté, l’UNOF (Union nationale des omnipraticiens français) qui défend les intérêts de généralistes de la CSMF, qualifie de « majeurs » les risques encourus par la profession. « C’est pourquoi le temps est venu de passer à l’action pour montrer la colère des médecins généralistes libéraux. »

Le SML (Syndicat des médecins libéraux) s’est également joint au mouvement, son président Roger Rua précisant : « même si les médecins ne sont pas concernés par cette réforme, en tant que profession libérale, nous sommes solidaires des pharmaciens et des dentistes ».

Cette levée de bouclier inédite devrait donc avoir d’importantes conséquences sur l’ensemble du secteur de la santé en Rhône-Alpes, même si l’ampleur du mouvement dans les rangs des médecins reste pour l’instant difficile à appréhender.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.