Le diagnostic de la fibromyalgie se fait souvent par élimination d’autres pathologies. Pour autant, une définition de ce syndrome existe depuis 1990. Le Dr Grégoire Cozon du CHU de Lyon, spécialiste des déficits immunitaires et de la fibromyalgie, explique comment déceler cette maladie grâce aux points douloureux.

La fibromyalgie, un mal aux multiples douleurs corporelles
La fibromyalgie peut parfois ressembler à la fatigue chronique, mais certains symptômes les distinguent ©DR

Comment décrire les symptômes de la fibromyalgie ?

Déjà, il faut bien rappeler que c’est un syndrome, pas une maladie. Dans la fibromyalgie, on va retrouver des douleurs musculo-tendineuses qui évoluent depuis plus de trois mois.

Elles sont associées à une fatigue importante, des troubles digestifs, des troubles du sommeil, des maux de tête parfois.

Selon une définition de 1990, l’examen clinique va devoir retrouver 11 points douloureux sur 18. Ces points doivent être présents sur les 2 hémicorps et de part et d’autre de la ceinture. Ils se trouvent au niveau des genoux, hanches, fessiers, omoplates, trapèzes, muscles du cou, thorax…  Selon une autre définition de 2010, la fibromyalgie affecte davantage de personnes car les 11 points ne sont pas indispensables. Ce qu’il faut retenir, c’est que ces points douloureux sont sensibles à une pression très faible. En clair, les personnes atteintes du syndrome souffrent alors qu’on les touche à peine car ces 18 points sont douloureux pour tout le monde si on exerce une pression forte.

En général, le syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle est associé avec constipation ou diarrhée, ballonnements…

Enfin, il existe souvent un terrain anxieux très fort chez ces patients.

La grande difficulté pour ces patients est qu’ils ne présentent pas de signes biologiques de syndrome inflammatoire. Ils ont vu des rhumatologues, gastro-entérologues… mais rien n’a été trouvé. De ce fait, c’est en « désespoir de cause » qu’ils posent ce diagnostic.

Fibromyalgie et fatigue chronique

Les symptômes peuvent rappeler ceux de la fatigue chronique, comment distingue-t-on les deux syndromes ?

Déjà, il faut 6 mois pour affirmer un syndrome de fatigue chronique contre 3 mois pour la fibromyalgie. En général, les personnes atteintes de fatigue chronique se souviennent d’un début brutal, alors que pour la fibromyalgie, les symptômes s’installent de manière plus insidieuse.

Autre point : les personnes atteintes de fibromyalgie ont plus souvent une agressivité ou une colère intérieure alors qu’il y a plus de placidité dans le syndrome de fatigue chronique.

Les femmes, principales victimes de la fibromyalgie

La fibromyalgie peut-elle se déclarer à tout âge ?

En général, elle débute après la puberté en raison du rôle des facteurs hormonaux. Elle peut se déclarer chez des sujets jeunes, mais le plus souvent on retrouve des individus de 25 à 60 ans. Autre point : la fibromyalgie touche en très grande majorité les femmes (80%).

Qui sont les professionnels de santé compétents pour poser ce diagnostic ?

Pour la fibromyalgie, ce sera plutôt le rhumatologue ou le neurologue, lorsqu’ils ne trouvent pas de cause à cette douleur.

Retrouvez la liste de tous les spécialistes de la fibromyalgie de votre ville ou de votre quartier sur www.conseil-national.medecin.fr

A savoir

Le Collège américain de rhumatologie (ACR) a permis dès 1990 d’établir le diagnostic de la fibromyalgie grâce à la création de critères. Retrouvez les 18 points sur le schéma ci-dessous.

Points fibromyalgie
Les 18 points de la fibromyalgie ©DR

Comments

comments

5 Responses to "Fibromyalgie: les symptômes de ce mal invisible"

  1. Pioli  11 décembre 2015

    Pourquoi dans certains pays,les médecins donnent certaines herbes de drogues douces pour calmer les douleurs et pas en France ?moi je prends de la sophidone ( morphine ) qui n’est un médicament anodin ,et qui ne me calme pas suffisamment alors que les herbes sont des produits naturels et donné bien-sûr par un médecin hospitalier ! qui plus est efficace .lu sur les sites canadien et commentés par des professionnels de cette maladie.la France est vraiment en retard par rapport à ce pays.il faut que la médecine française se bouge pour ceux qui souffrent car se n’est pas facile pour nous de vivre avec les handicaps de cette maladie!

  2. Claire Lechaine  18 décembre 2015

    Intéressant à compléter avec l’article de mutuelle-news. fr « La fibromyalgie : La maladie de la douleur» à lire absolument

  3. bigotte  6 février 2016

    j’ai les 18 points je souffre a en hurler pourquoi on ne nous croit pas surtout les psychiatres !!!!
    il y a un traitement en belgique pourquoi pas en france
    je suis soignée au chr lille hopital salengro
    merci

  4. Ingrid  15 mars 2016

    Je suis de Lille et moi aussi je vais au centre Anti douleurs de Roubaix !
    Mais personne ne me crois ! J’ai l’impression de passer pour une dingue ou pour quelqu’un qui simule ! Si ils pouvaient être dans mon corps … Beaucoup ne supporterait pas cette horrible état ! Je me sens seule !

  5. Cadieux, Johanne  7 novembre 2017

    Bonjour,

    Je ne souffre pas de fibromyalgie mais j’ai une copine qui en souffre peut-être! C’est une fichue de maud…..maladie, moi je souffre de sclérose en plaques (coté 5) et…ainsi va la vie, on y peut rien mais je suis très sensible à votre maladie.

    Johanne

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.