Quelles solutions pour (r)établir une communication respectueuse et complice entre vous et votre chien ? Spécialiste du comportement, l'éducateurs canin est là pour enseigner les bons gestes. Les conseils de Yannick Toulon, co-fondatrice de la société Canissimo.

 

Yannick Toulon et ses chiennes.
A tout âge, un chien peut apprendre la bonne éducation…

Pour quelles raisons les gens font-ils appel à vous ?

Nous avons deux types de demandes. Soit les gens ont des petits chiots et souhaitent bien démarrer en enseignant des choses basiques comme la propreté ou la marche en laisse, soit ils ont un chien « ado » ou jeune adulte, qui pose par exemple des problèmes d’agressivité avec d’autres chiens, ou de destruction.

 

Est-il possible de venir vous voir avec un chien carrément plus âgé ?

Oui, j’ai un service qui se nomme « acropattes seniors », pour des chiens qui ont entre 8 et 14 ans. Il est important de dire qu’ils apprennent encore des choses ! Si le maître change pour de vrai, le chien lui-aussi va modifier son comportement. La seule chose qu’on ne peut pas lui enseigner, c’est à rester seul.

 

Quelle est la différence entre le métier d’éducateur canin et de comportementaliste ?

Officiellement, la différence est que le comportementaliste a aussi étudié le comportement humain. Du coup, il va être capable d’intervenir dans des situations type : le couple divorce et le chien est lui-aussi perturbé. Il y a ensuite le vétérinaire comportementaliste, uniquement spécialisé dans le comportement du chien. Le comportementaliste va donner des conseils théoriques. En revanche, il n’apprendra pas de choses type : marcher au pied, « à ta place »…

 

Y a t-il un diplôme reconnu pour ces métiers ?

Pour le vétérinaire comportementaliste, oui, ainsi que l’éducateur canin. Ce dernier se forme en lycée agricole, soit pendant deux ans en apprentissage, soit pendant un an en post bac.

 

 

C’est au maître du chien d’apprendre les bons gestes

Dans une interview précédente, vous insistez bien sur le fait que vous n’éduquez pas le chien, mais apprenez au maître à le faire ?

En fait, quand je le fais moi-même, le chien comprend en 5 minutes ce qu’il doit faire. Les 5 heures suivantes du forfait vont servir à apprendre au maître la bonne gestuelle, le bon timing… C’est comme monter à cheval, ça s’apprend, il ne suffit pas d’avoir un bon cheval !

Si vous deviez donner trois principes éducatifs de base, lesquels seraient-ils ?

Premièrement, toujours encourager et récompenser les bonnes actions. Deuxièmement, aller jusqu’au bout de ce que l’on dit : on entend plein de gens qui disent « assis assis », mais en fait ils s’en fichent que le chien s’exécute. Le chien apprend juste à ne pas faire ce qu’on lui demande et se dit que ce qu’on lui ordonne, on ne le pense pas. Donc ne rien demander si on ne veut pas vraiment l’obtenir. Troisièmement, ne jamais essayer d’apprendre quelque chose dans la colère ou l’émotion. Si on est en colère, on se pose deux secondes et on reprend tranquillement.

 

A savoir

Pour trouver un éducateur canin, le premier réflexe est de demander à son vétérinaire. Ensuite, on trouve plusieurs sociétés sur Internet. C’est le cas de Canissimo, qui intervient sur Lyon et en très proche banlieue. Il ne faut pas confondre ces sociétés avec les clubs canins dans lesquels les intervenants sont bénévoles et reçoivent une formation de deux jours. Il est possible d’y suivre des cours collectifs. Lorsque l’on possède un chien à problèmes, mieux vaut généralement se tourner vers un éducateur canin avec des cours individuels, ce dernier étant spécialisé dans la rééducation comportementale.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.