Les médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes viennent de mettre en ligne leur propre plateforme de prise de rendez-vous en ligne. Une manière de répondre à l'offre développée par Doctolib et autres sites de prises de rendez-vous sur internet.

 

L'e-santé se développe en Auvergne-Rhône-Alpes avec Medunion
L’e-santé, un outil stratégique pour l’avenir de la médecine en France ©Shutterstock

 

Avant-gardiste dans le domaine de l’e-santé via notamment le lancement du carnet de vaccination électronique, l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) des médecins libéraux d’Auvergne-Rhône-Alpes entend encore révolutionner le petit monde de la santé avec le lancement de MEDUNION. De quoi s’agit-il ? De la première plateforme de rendez-vous en ligne conçue par et pour les professionnels de santé présentée à Lyon.

Forts de leur expertise dans le déploiement d’outils digitaux, les médecins libéraux de la région AuRA ont ainsi imaginé un agenda électronique proposant une véritable alternative aux autres plateformes de prise de rendez-vous en ligne à but commercial, à l(‘instar de Doctolib (voir le « A savoir »).

« L’objectif de l’URPS est de favoriser le parcours de soins coordonné et la coopération interprofessionnelle sans tomber sans les travers de l’ubérisation. Les médecins libéraux doivent être acteurs de leur système d’information. C’est une meilleure garantie de la bonne protection des données personnelles du patient« , explique Vincent Rébeillé-Borgella, secrétaire général de l’URPS.

 

MEDUNION vise 3 000 adhérents dans deux ans

Concrètement, les médecins peuvent proposer à leurs patients d’utiliser cette plateforme pour demander un rendez-vous à distance.  Précision importante: seuls les médecins qui sont abonnés sont visibles sur cette plateforme, moyennant un abonnement mensuel de l’ordre de 30 euros HT, soit environ trois fois moins cher qu’un abonnement à Doctolib par exemple. A l’horizon 2020, les fondateurs de MEDUNION espèrent avoir séduits entre 2 000 et 3 000 adhérents sur une population de 13 500 médecins libéraux en région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans cette perspective, ils étudient une offre d’adhésion attractive – sans doute avec une gratuité de quelques mois – pour convaincre les praticiens sceptiques.

 

MEDUNION Urgences bientôt en ligne

Pierre-Jean Ternamian, président de l'URPS médecins libéraux d'Aura entouré de ses élus
De gauche à droite, Pascal Dureau (URPS), Olivier Lalanne (e-synaps), Vincent Rébeillé-Borgella (URPS), Marcel Garrigou-Granndchamp (URPS) et Pierre-Jean Ternamian (URPS)

Par ailleurs, pour compléter ce dispositif, un site Medunion Urgences sera mis en ligne au printemps prochain. Avec cette plateforme, l’Union régionale souhaite répondre à la problématique des urgences de ville dites consultations non programmées. Ces demandes sont aujourd’hui presque systématiquement orientées vers les urgences hospitalières, avec à la clé une saturation des services. « Aujourd’hui, 80% des passages aux urgences hospitalières ne sont pas justifiés.

A l’avenir, avec MEDUNION Urgences, le patient aura deux solutions lorsqu’il appellera pour ce type de consultation: soit le médecin traitant recevra le patient sur un créneau disponible; soit, en cas d’indisponibilité, un dispositif local sera mis en place pour répondre à sa demande. Le patient sera alors invité à contacter la régulation médicale qui pourra le conseiller et l’orienter vers un autre médecin du secteur en consultant les créneaux disponibles recensés sur la plateforme », précise Marcel Garrigou-Grandchamp, élu à l’URPS. La Métropole de Lyon, par exemple, sera découpée en 5 ou 7 secteurs pour que chaque patient trouve un créneau horaire rapide et à proximité.

Persuadés du bien fondé de leur initiative, les représentants des médecins libéraux d’Auvergne-Rhône-Alpes évoquent déjà un développement du site vers d’autres URPS, à l’instar de de la Normandie, du Grand Est, de la Nouvelle Aquitaine ou de la Bretagne. Par ailleurs, cet agenda médical en ligne pourrait bientôt faire le bonheur d’autres professionnels de santé, qu’il s’agisse des chirurgiens-dentistes ou des masseurrs-kinésitérapeuthes.

 

A SAVOIR

Fondé en 2013 par un trio d’entrepreneurs à peine trentenaires, Doctolib, le site leader de prise de rendez-vous médicaux en ligne, reçoit 25 millions de visites par mois. En cinq ans, 65.000 professionnels de santé et 1.300 établissements se sont abonnés à ses services.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.