De nombreuses personnes âgées souffrent de dénutrition. Une maladie sournoise qui, une fois dépistée, exige d’adopter une alimentation adaptée et équilibrée. Les précisions de Monique Ferry, chercheur, médecin gériatre et nutritionniste, auteur de Nutrition de la personne âgée.

 

De bons produits permettent de lutter contre la dénutrition.
De bons produits permettent de lutter contre la dénutrition.

Une alimentation équilibrée

Quelles sont les conséquences de la dénutrition ?

Outre une fatigue permanente et un amaigrissement, il y a d’autres incidences plus sournoises, notamment une baisse de la capacité des défenses immunitaires. En clair, l’organisme stocke moins d’antigènes et d’anticorps pour lutter contre les maladies infectieuses. La dénutrition fait aussi le lit de la perte d’autonomie car elle entraine une sarcopénie (perte de masse musculaire et de force) à l’origine de nombreux effets  dont les chutes et leur cortège de complications.

 

Quels sont les moyens pour combattre ces effets néfastes ?

Manger suffisamment et surtout de manière équilibrée pour reconstituer des stocks. Avec l’âge, le tube digestif a tendance à ne pas utiliser toutes les protéines au moment des repas mais à en garder en «réserve». Il faut donc augmenter la densité de protéines dans l’alimentation associée à un apport en glucides pour fournir du « carburant » à l’organisme. Il faut surtout retrouver le plaisir de manger, le sens du goût avec une alimentation adaptée en prenant soin de conserver une activité physique et de garder le contact social car la sédentarité, l’isolement et la monotonie alimentaire aggravent les conséquences de la dénutrition.

Ferry BD

En savoir plus :

« Nutrition de la personne âgée »

de Monique Ferry et Danièle Mischlich et coll

Editions Elsevier-Masson

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.