Médecins, chercheurs, pharmaciens, infirmières, enseignants, associations… A l’occasion de la Journée Internationale de l’Epilepsie, plusieurs experts interviendront le 9 février, à Lyon, dans le cadre d’une conférence ouverte au public.

épilepsie et cerveau
La conférence entend lever certains tabous et combattre les idées reçues sur l’épilepsie ©DR

Le 9 février prochain, Journée internationale de l’Epilepsie, la Fondation IDEE et l’Espace de Vue Thierry Caillat organisent une rencontre avec les acteurs de l’épilepsie en Rhône-Alpes afin de mieux faire connaître la maladie auprès du grand public. La conférence, qui débutera à 20h30 aura lieu à l’hôtel Mercure Lyon Centre Saxe-Lafayette, 29 rue de Bonnel dans le 3ème arrondissement de Lyon.

Les intervenants répondront aux questions des personnes concernées par la maladie de près ou de loin. Parmi eux: Laurent Bezin, chercheur et co-porteur d’IDÉE; Didier Vieilly, vice-président de l’Ordre des Pharmaciens, Adrien Didelot neurologue à Lyon, ainsi que les associations EPI, Epilepsie Expression, Paratonnerre des infirmières.

 

8 000 foyers touchés par l’épilepsie à Lyon

« Cette soirée sera l’occasion de dire ce que représente le vécu de l’épilepsie, et permettra de faire tomber les tabous encore trop nombreux », précisent les organisateurs de cette conférence, qui rappellent que cette maladie invalidante concerne 8 000 familles sur l’agglomération lyonnaise et touche plus de 500 000 personnes en France. Chaque année, 33 000 Européens décèdent d’une crise d’épilepsie. « 20% des cas sont mal diagnostiqués faute de formation« , regrettent les responsables de la fondation IDEE qui ouvrira fin 2015 un institut unique en Europe sur le Groupement Hospitalier Est (GHE), à proximité de l’hôpital Femme-Mère-Enfant et du pôle de neurocardiologie de Bron.

Inscription obligatoire à veronique.laplane@fondation-idee.org

A savoir

Maladie neurologique chronique, l’épilepsie est le résultat de dysfonctionnements de l’activité électrique du cerveau. Il s’agit d’un des troubles les plus courants du système nerveux central. Elle se traduit par la répétition de crises chez l’individu. On reconnaît une crise d’épilepsie notamment par des mouvements convulsifs, absences, chutes, pertes de connaissance, relachement de sphincter, etc…

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.