Réveillon ? Mal de tête ? Nausée ? Fatigue générale ? Une soirée trop arrosée est souvent synonyme de "gueule de bois" le lendemain matin. Conseils pour bien "digérer" les excès de la veille...

alcool et gueule de bois
Un gros mal de tête le lendemain de fête… c’est la « gueule de bois » ! ©DR

Qu’est ce que c’est ?

La veisalgie est le terme médical pour désigner la fameuse « gueule de bois », cet état désagréable fréquent lors des lendemains de soirées… bien arrosées. L’acétaldéhyde, une substance 30 fois plus toxique que l’alcool, est responsable de la gueule de bois. Au cours d’un processus complexe, notre métabolisme transforme l’alcool en acétaldéhyde.
Cette substance produite par métabolisme dans le corps apparait plusieurs heure après la consommation d’alcool, lorsque le taux d’alcool redevient presque nul. Les principaux symptômes sont les maux de tête, parfois la diarrhée, des nausées, des vertiges et plus généralement une fatigue générale.

 

Quelles sont les précautions pour l’éviter ?

Avant une soirée bien arrosée:

  • Evitez d’arriver le ventre vide.
  • Mangez des sucres lents, des pâtes, des féculents, qui vont ralentir les effets de d’alcool et protéger les tissus du tube digestif d’une inflammation par les acides.
  • Prenez un ou deux sachets de vitamine C.

Pendant la soirée:

  • Ne consommez pas d’aliments trop salés.
  • Evitez de boire du café.
  • Essayez de consommer vos boissons alcoolisées lentement.
  • Buvez un verre d’eau ou de jus de fruit entre chaque verre d’alcool.
  • Préférez les alcools blancs (vin blanc, vodka, rhum blanc…) aux alcools colorés (vin rouge, whisky, cognac…).
  • Evitez de mélanger trop d’alcools différents.
  • Aérez vous régulièrement durant la soirée: les lumières et le bruits trop agressifs ainsi que la fumée fatiguent votre organisme.
  • En été, ne buvez pas en plein soleil. La chaleur déshydrate et accentue les effets néfastes de l’alcool.
  • Evitez les boissons alcoolisées pétillantes et les mélanges avec du soda pétillant car les bulles accélèrent l’effet de l’alcool sur l’organisme.
  • Soyez prudent si vous prenez des médicaments, certains tels que les antidépresseurs ou les neuroleptiques peuvent être nocifs pour votre organisme s’ils sont mélangés à de l’alcool. Lisez ainsi la notice ou demandez conseil à votre médecin/pharmacien.

Comment la soigner ?

  • Reposez vous, le sommeil est réparateur.
  • Fuyez les lumières vives et le bruit pour ne pas aggraver votre cas.
  • A votre retour, buvez plusieurs verres d’eau afin de vous réhydrater et conserver la bouteille au pied du lit en cas de réveil nocturne.
  • Ne buvez plus d’alcool ! En effet, le proverbe « combattre le mal par le mal » ne fera en réalité qu’empirer votre état.
  • Forcez vous à manger un peu, même si vous n’avez pas d’appétit. Consommez des aliments sucrés de préférence.
  • Evitez de fumer, la cigarette risque d’aggraver vos maux de tête.
  • Ne prenez pas une dernière tasse de café car la caféine va augmenter la déshydratation.
  • Afin de réduire les maux de tête, préférez le paracétamol à l’aspirine qui peut aggraver les douleurs gastriques.
  • Pour les nausées, prenez des médicaments anti-nauséeux.
  • Soulagez vos maux d’estomacs à l’aide de médicaments antiacides.
  • Ne prenez pas de somnifères.

 

A savoir

Votre propension à supporter l’alcool dépend de plusieurs facteurs tel que l’âge, le poids, la consommation habituelle et le sexe. Ainsi, par exemple, les femmes sont 2 à 3 fois plus sensibles que les hommes aux méfaits de l’alcool.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.