Maux de dos, douleurs articulaires, musculaires, troubles digestifs, troubles du sommeil ou encore migraines… L’ostéopathie, médecine douce reposant sur des palpations manuelles, permet de soulager une grande variété d’affections. Olivier Berlioz, ostéopathe à Mornant (Rhône) fait le point et explique comment opter pour le bon praticien.

Ostéopathie: bien choisir son ostéo
Il existe différentes techniques de soins en ostéopathie, chaque praticien ayant sa préférence © DR

L’ostéopathie est à la mode,  pourquoi ?

La discipline, qui connaît un bel engouement depuis la fin des années 90, séduit de plus en plus de monde de par son efficacité. Grâce au retours de leurs patients, les médecins aujourd’hui ont pris toute la mesure des bienfaits de notre activité, notamment lorsque les traitements médicaux conventionnels n’aboutissent pas. Ils n’hésitent plus à nous adresser du monde.

Quand doit-on consulter un ostéopathe ?

On consulte un ostéopathe dans un souci de confort, pour soulager et traiter des tensions et douleurs passagères ou chroniques, restées hermétiques aux systèmes de soins traditionnels. Nous ne traitons pas le symptôme seul, mais l’ensemble des paramètres corporels susceptibles de soulager ce symptôme : voilà pourquoi nos manipulations concernent d’autres parties du corps que la seule zone en souffrance.

Quelles sont les principales douleurs traitées par un ostéopathe ?

Nos patients les plus nombreux sont ceux qui souffrent du dos, principalement lors d’épisodes aigus (lumbago, sciatique, torticolis,…). Nous traitons également les douleurs chroniques. Mais l’ostéopathie, c’est aussi la prise en charge des migraines, l’ensemble du système articulaire, musculaire et tendineux, les troubles digestifs, les gênes respiratoires (sinusites, asthme)… Améliorer le confort quotidien des personnes âgées et des femmes enceintes. Et nous recevons de plus en plus de bébés, pour un bilan post natal ou pour des problèmes courants chez le nourrisson (coliques, torticolis, trouble du sommeil,…)

Comment se déroule la consultation ?

Elle dure généralement 45 à 50 minutes, avec une première phase interrogative, suivie d’une phase de test puis par les manipulations proprement dites, quel que soit le type : crâniennes, articulaires, viscérales… On retrouve ce protocole chez tous les diplômés en ostéopathie.

Combien coûte une consultation ?

La moyenne des tarifs pratiqués à Lyon et dans ses environs est de 50 euros. Si la Sécurité Sociale ne prend pas en charge les actes d’ostéopathie, les mutuelles nous ont intégré dans leurs prestations, dans des conditions variables. Les patients ne sont pas toujours au courant, il est important de se renseigner auprès de son prestataire.

Ostéopathe diplômé, le critère indispensable

Quels sont vos conseils pour bien choisir son ostéo ?

Il est essentiel de vérifier que l’on a bien affaire à un praticien ayant le titre d’ostéopathe D.O., soit diplômé en ostéopathie. Il ne faut pas hésiter à demander le nombre de ses années de formations : je pense que quelqu’un formé en seulement 3 ans n’a pas le niveau nécessaire. A Lyon, quelle que soit l’école de formation initiale, cela se fait en 5 ans minimum, parfois 6. L’ostéopathie est basée sur des connaissances anatomiques, physiologiques et biomécaniques approfondies, la formation est l’élément primordial à la qualité du diagnostic et du soin apporté. Il est intéressant aussi de s’assurer que le praticien dispose d’un numéro Adeli attribué par l’Agence Régionale de Santé pour être certain de l’agrément de sa formation et pour que les remboursements soient possibles.

Comment faire son choix parmi les différentes méthodes ?

L’ostéopathie se décline en plusieurs grandes disciplines, qui toutes ont leurs avantages. Les plus courantes sont l’ostéopathie crânienne (manipulations douces du crâne), viscérale, et musculo-squelettique avec soit des techniques douces (faciales), soit structurelles. Un ostéopathe D.O. est capable d’utiliser l’ensemble de ces méthodes. Mais chacun a ses préférences et c’est au patient de trouver la main qui lui conviendra le mieux. La manière de travailler et les techniques utilisées sont une question qui revient souvent lors d’une prise de rendez-vous et qu’il est important de poser.

A savoir
Il existe 74 écoles privées agréées d’ostéopathie en France, proposant des formations initiales, dont 4 en Rhône-Alpes : l’ATSA et l’Institut Supérieur d’Ostéopathie Lyon à Limonest, le Centre Européen d’Enseignement Supérieur de l’Ostéopathie à Lyon, le Centre International d’Ostéopathie à Saint-Etienne.
Le seul département du Rhône recensait en 2014 près de 750 ostéopathes en activité.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.