A Cluses (Haute-Savoie), les salariés et la direction de la Clinique des Grandes Alpes viennent de remporter une première victoire dans leur combat pour un libre choix de santé.

A Cluses, le projet de future Clinique des Grandes Alpes est en attente
Le projet de Clinique des Grandes Alpes fait toujours l’objet de mobilisation à Cluses

Frappé d’une suspension des autorisations de chirurgie en avril dernier, le groupe Noalys a reçu ce jour l’arrêté relatif à l’activité d’ambulatoire, et donc de pharmacie et de stérilisation. L’établissement va pouvoir reprendre prochainement son activité et développer certaines de ses spécialités.

En revanche, l’ARS Rhône-Alpes a refusé d’autoriser l’hospitalisation complète à la Clinique des Grandes Alpes malgré « les réels besoins connus des patients pour éviter une désertification médicale dans la Vallée », ajoute Mokhtaria Boudadi.

 

La Clinique des Grandes Alpes va recruter

Avec cet accord, les salariées ainsi que la Direction se réjouissent d’avoir trouver une issue favorable suite à leur mobilisation et sont impatients de pouvoir prochainement ouvrir les portes de la Clinique : « Nous avons hâte de relancer l’activité et d’offrir à la population une offre de soins moderne, innovante et performante avec une prise en charge en ambulatoire de qualité. Nous sommes évidemment conscients des difficultés qui nous attendent mais nous les appréhendons avec sérénité » ajoute Mokhtaria Boudadi.

Après ces longs mois d’inactivité, la direction va s’organiser pour reprendre l’activité en étoffant l’équipe médicale et recruter de nouveaux médecins et chirurgiens pour offrir une offre de soins structurée et spécialisée dans de nombreux domaines. Une fois le recrutement abouti, le personnel médical pourra commencer à opérer.

 

Une clinique de nouvelle génération

« Aujourd’hui, le contact est rétabli avec l’ARS pour avancer sur le projet de construction d’une clinique nouvelle génération« , se réjouit dans un communiqué la direction de la clinique de Haute-Savoie. Une issue heureuse, fruit de la mobilisation des salariées, mais aussi de la population et des élus de la région : « Nous remercions tous ceux qui nous ont soutenu. Tous les élus de la communauté de commune qui se sont mobilisés à nos cotés, et notamment Monsieur Mivel, Maire de Cluses pour son implication et soutien indéfectibles, mais aussi notre Député Sophie Dion ainsi que le Sénateur Loïc Hervé. La population a également été pro active et s’est investie pour défendre la clinique avec plus de 1400 signatures de la pétition», confie Mokhtaria Boudadi.

La Clinique des Grandes Alpes peut désormais se tourner vers l’avenir et penser son projet de clinique nouvelle génération. Le dépôt du permis de construire doit intervenir début décembre.

 

A savoir

A Cluses, en Haute-Savoie, le groupe Noalys prévoit d’investir 8 millions d’euros dans la construction de la nouvelle Clinique des Grandes Alpes, un établissement high tech pour répondre aux attentes de soins de proximité de la Vallée de l’Arve. Au rez de chaussée, l’établissement disposera d’un services d’urgences, d’un centre d’imagerie médicale/ scanner radio, d’un centre dentaire, d’un centre ophtalmo, d’un plateau kinésithérapie avec balnéo et de multiples bureaux de consultations. Le premier étage sera dédié au service de chirurgie avec 10 lits, 15 lits ambulatoire avec bloc opératoire. Enfin, 30 lits seront réservés au 2e étage étage pour le service de médecine.

Comments

comments

One Response to "Haute-Savoie: première victoire pour la Clinique des Grandes Alpes"

  1. pellissier  26 mars 2017

    bonjour ,
    je voudrais savoir ou postuler pour travailler à cette nouvelle clinique .
    merci

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.