Le chat doit être vacciné afin de le protéger de maladies potentiellement mortelles, même s’il vit en appartement ou ne croise que peu de congénères. Interview du docteur Hélène Savariau, vétérinaire à La Côte-Saint-André (Isère), pour tout savoir sur la vaccination du chat.

Le chat doit être protéger de certains virus par une injection dès son plus jeune âge ©Jan Mallander/pixabay
Pour les chatons, les vaccins contre le coryza, le typhus et la leucose sont essentiels ©Jan Mallander/pixabay

A quel âge pratique-t-on les premières injections de vaccin chez le chaton ?

Chez le chaton, on commence les premières injections à l’âge de 9 semaines. Avant, il bénéficie encore des anticorps de sa maman, transmis durant les premiers jours de sa vie par le colostrum (le lait maternel des premiers jours). Le vacciner trop tôt est donc contre-productif. 3 à 4 semaines après cette première injection, on pratique le rappel des vaccins. C’est ce que l’on nomme la primovaccination. Ensuite, le rappel est généralement annuel.

 

Ne laissez pas sortir un chaton tant qu’il n’est pas immunisé

Quelles mesures de précautions doivent être observées entre ces deux injections ?

Pour le chat d’intérieur, a priori il n’y a pas vraiment de risques puisqu’il ne va pas être en interaction avec d’autres animaux. En revanche, pour les chatons/chats qui pourraient accéder au jardin, ne les laissez pas sortir tant qu’ils n’ont pas eu leur primovaccination, et même 3 semaines après.

 

Des vaccins essentiels pour la santé de votre chat

Quels vaccins sont obligatoires ?

En France, aucun vaccin n’est obligatoire. Mais certains vaccins sont fortement recommandés, même pour un chat d’appartement car il se rend chez le vétérinaire et qu’il a toujours des risques de s’enfuir. Il s’agit du :

-coryza (rhinotrachéite virale féline, une maladie infectieuse, très contagieuse)

-typhus (panleucopénie féline, une maladie infectieuse)

-de la leucose (un autre virus)

Si vous allez à l’étranger, la rage sera obligatoire mais ne se pratiquera qu’à partir de l’âge de 3-4 mois.

 

Quand est-ce que l’on pratique le rappel ?

On pratique le rappel un an après la primovaccination en règle générale. Sur certains vaccins comme la rage, cela peut se faire tous les trois ans. Cela dépend du vaccin utilisé et du mode de vie de l’animal.

 

Quels sont les vaccins secondaires ? Dans quels cas sont-ils conseillés ?

La rage, pour les voyages hors du territoire. On peut aussi les vacciner contre la chlamydiose (maladie infectieuse) s’ils vont en pension ou sont en contact direct au quotidien avec des chats affectés.

 

Chats et vaccins, des effets secondaires à surveiller de près

Y-a-t-il des effets secondaires lors d’une vaccination ?

On peut observer une grosseur au niveau du site de l’injection. Il ne faut pas s’en inquiéter si elle diminue les semaines qui suivent. En revanche, si ce n’est pas le cas, il faut consulter rapidement car l’on peut craindre dans de rares cas le développement d’un fibrosarcome. Cette tumeur cutanée peut se développer  suite à de multiples vaccinations et est généralement localisée  entre les omoplates. L’origine de cette tumeur est encore inconnue, mais il pourrait s’agir des adjuvants utilisés dans les vaccins. Il ne faut donc pas survacciner inutilement les chats. Il faut prendre conseil avec son vétérinaire pour une vaccination adaptée au mode de vie du chat.

Ensuite, il peut il y avoir une réaction immédiate du chat, troubles respiratoires, des gencives qui deviennent pâles, voire un animal qui s’effondre. Cela nécessite une prise en charge immédiate du chat.

Enfin, le chat peut être abattu le jour de la vaccination, avoir moins d’appétit, un peu de fièvre, de légers troubles digestifs. Normalement, tout rentre rapidement dans l’ordre.

 

Quel tarif faut-il compter environ ?

50 euros en moyenne. Après, tout dépend de l’endroit où vous vivez car les tarifs sont toujours plus élevés en ville.

 

Retrouvez la liste de tous les vétérinaires de votre ville ou de votre quartier sur www.veterinaire.fr

 

A SAVOIR

Si vous voyagez hors de la France, votre chat doit être vacciné contre la rage. Ensuite, il faut se référer à la législation de chaque pays en consultant l’ambassade concernée. Enfin, votre chat doit être identifié par une puce électronique et avoir un passeport européen.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.