La stérilisation du chat ou de votre chatte est recommandée par les vétérinaires, mais certains maîtres hésitent encore face à cette opération bénigne. Si vous envisagez de faire stériliser votre animal, voici les quelques informations essentiels et conseils à retenir.

 

La stérilisation de votre chat exige quelques précautions ©When photo/Pixabay
Stériliser un chat, c’est avant tout penser à sa santé ©When photo/Pixabay

Que se passe-t-il quand un chat n’est pas stérilisé ?

Chez le mâle

Si vous possédez un mâle, et n’envisagez pas pour lui une carrière de reproducteur, sachez que le fait qu’il ne soit pas stérilisé vous apportera quelques désagréments au quotidien. Tout d’abord, son urine dégagera une forte odeur à cause des hormones, et il aura tendance à marquer son territoire en dehors de son bac à litières. Autrement dit, il pourra faire ses besoins sur votre joli canapé ! Ensuite, son désir d’aller trouver une compagne d’un soir le poussera à fuguer, et il ne sera pas rare qu’il rentre avec quelques égratignures après s’être disputé les faveurs d’une chatte en chaleurs contre un autre matou. Le risque étant aussi qu’il soit contaminé par des maladies graves pendant ces bagarres comme la leucose (Sida du chat). Ainsi, castrer son chat n’est pas qu’une question de confort, c’est avant tout un acte responsable de protection, sans compter que des milliers de chatons se retrouvent à la SPA, faute d’avoir trouvé une maison.

Chez la femelle

La femelle non stérilisée aura ses premières chaleurs dès l’âge de 10 mois, et cela durera pas moins de 10 jours. En l’absence d’une grossesse, elle sera à nouveau en chaleurs 3 semaines plus tard. Cela suppose beaucoup de fatigue pour la chatte qui n’est pas au mieux de sa forme pendant cette période. Quant à ses maîtres, ils peuvent parfois s’agacer de son comportement car cette dernière peut marquer son territoire en urinant partout dans la maison, ou encore miauler sans interruption. Comme le mâle non castré, la femelle non stérilisée risque aussi de découcher de la maison pour rechercher un potentiel partenaire. Cela suppose encore une fois des risques de blessures et de contamination. Autre donnée importante : la chatte non stérilisée a plus de chances de développer un cancer des mamelles ou des infections de l’utérus. Si vous ne désirez pas spécialement lui faire faire de portée, il est donc plus que recommandé de la faire stériliser pour son bien-être et celui de toute la famille.

 

Stériliser son chat, comment ça marche ?

Chez le mâle

Il est recommandé de stériliser le chat mâle à l’âge de 6 mois, avant qu’il ne prenne les mauvaises habitudes comportementales d’un chat non castré. Il vous faudra amener votre chat (généralement le matin), parfaitement à jeun depuis 12 heures. L’opération consistera à lui ôter les testicules. Vous pourrez le récupérer le soir. Ne vous inquiétez pas s’il semble perdu et épuisé, c’est normal. Il reprendra des forces les jours qui suivent.

Chez la femelle

Il est conseillé de stériliser la femelle avant ses premières chaleurs, également à l’âge de 6 mois, afin d’obtenir de bons résultats dans la prévention des cancers des mamelles et infections de l’utérus. A cet âge, la chatte a déjà son métabolisme d’adulte, et pourra supporter l’anesthésie. La chatte doit être à jeun depuis 36 heures. L’opération consiste à lui retirer les ovaires. L’hospitalisation ne dure qu’une journée, et vous risquez de retrouver votre chatte très fatiguée. Une fois à la maison, surveillez bien qu’elle ne lèche pas sa plaie et nettoyez bien son pansement.

 

Et après la stérilisation?

Les propriétaires craignent souvent que leur chat n’ait plus la même personnalité après l’opération. Il est vrai que certains s’assagissent et deviennent plus intéressés par la nourriture, mais, ne vous inquiétez pas, ils aimeront toujours autant jouer avec vous. Attention cependant à surveiller leur prise de poids : un chat stérilisé a moins besoin d’apports caloriques (environ 10 à 15% de moins) car son métabolisme ralentit. Pensez donc à adapter son alimentation en passant progressivement à une alimentation pour chat stérilisé (attendez cependant qu’il ait bien terminé sa croissance). L’avantage de l’alimentation pour chat stérilisé est qu’elle vous permettra de ne pas réduire le volume de nourriture, ce qui peut être mal vécu par votre chat. Essayez aussi de continuer à le faire bouger à travers les jeux afin qu’il ne devienne pas trop sédentaire.

 

Remerciements au Dr Hélène Savariau, vétérinaire à la Côte-Saint-André.

 

Retrouvez l’annuaire des vétérinaires sur le site de l’ordre

 

A SAVOIR

Parmi les 11,41 millions de chats dans les foyers français, 77,2% d’entre eux sont aujourd’hui stérilisés, selon les chiffres d’une étude TNS Sofres/Facco. La stérilisation d’une chatte est plus onéreuse que celle d’un chat. Les prix pratiqués varient beaucoup d’une clinique à l’autre. N’hésitez pas à comparer avant de choisir un vétérinaire.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.