Déprime

Déprime

Harcèlement au travail : comment réagir ?

Harcèlement au travail : comment réagir ?

Les victimes de harcèlement au travail ont tendance à chercher des solutions à l’extérieur de l’entreprise. Or, la psychiatre Brigitte Font le Bret, experte auprès de la Cour d’appel de Grenoble, estime que les acteurs internes sont souvent les premiers à pouvoir agir. Explications.

Rhône-Alpes: une enquête passe au crible la santé au travail

Rhône-Alpes: une enquête passe au crible la santé au travail

Les salariés sont de moins en moins stressés, notamment en Rhône-Alpes, malgré un rythme de travail accéléré. C’est ce que révèle la 7e édition de l’Étude annuelle Santé et bien-être au travail réalisée par Malakoff Médéric. 66 % des salariés interrogés estiment aujourd’hui que leur travail est nerveusement fatigant. Une statistique qui ne cesse de diminuer depuis le lancement du baromètre en 2009.

Antidépresseurs, les faux amis

Antidépresseurs, les faux amis

Pour traiter les épisodes dépressifs, la médecine peine encore à faire confiance à d’autres techniques que la solution médicamenteuse. Un point de vue que ne partage pas le psychiatre lyonnais Patrick Lemoine, directeur médical international de la Division psychiatrique du groupe de cliniques ORPEA-Clinea, auteur de l’ouvrage « Soigner sa tête sans médicaments… ou presque » chez Robert Laffont.

Harcèlement moral : comment être reconnu victime ?

Harcèlement moral : comment être reconnu victime ?

Le harcèlement moral relève du droit et est strictement défini sur le plan légal. Quels sont les cas de figure rencontrés ? Quelles pièces apporter au dossier ? Quelles sanctions potentielles ? La réponse avec Me Katia GUILLERMET, Avocat Associé dans le 6ème arrondissement à Lyon.

Dépression de l’adolescent: « éviter la perte de contrôle »

En France, le suicide des adolescents reste la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans. Comment prévenir le passage à l’acte ? Quels sont les signaux d’alerte ? Comment réagir en cas de tentative avortée ? Les explications de Johann Jung (1), docteur en psychologie à Lyon.