La carie dentaire, douloureuse et fréquente, peut être évitée avec un minimum de prévention et de soins quotidiens. Explications avec le Dr Anne Abbe Denizot, chirurgien dentiste et secrétaire de l’Union Française pour la santé bucco-dentaire en Auvergne-Rhône-Alpes.

La carie, douloureuse à soigner, facile à prévenir...
Mieux vaut prévenir que guérir ! Pensez à consulter régulièrement le dentiste©3dman/pixabay

Comment se forme une carie ?

Le premier stade de la carie, c’est l’attaque par les acides. Cette acidité est produite par les bactéries, et par les aliments en eux-mêmes. En effet, certains aliments peuvent déminéraliser les dents car ils sont acides. Une alimentation sucrée peut aussi provoquer de l’acidité par la décomposition des sucres lents ou rapides par les bactéries.

La qualité des aliments joue donc dans la préservation des dents. Il est important de consommer des aliments que l’on mastique afin d’activer les glandes salivaires, car la salive protège contre les caries, grâce à son PH neutre qui permet la reminéralisation des dents par le calcium et le fluor. Manger équilibré, c’est-à-dire consommer des aliments acides (agrumes, ketchup … ) mais aussi basiques (fromages, aliments contenant des graisses), permet de compenser et d’annuler les attaques acides.

Il faut donc faire particulièrement attention aux encas en dehors des repas faits de sucres lents et de sucres rapides avec peu ou pas de compensations (chips, bonbons, gâteaux…) que l’on va manger en 5 minutes, sans mâcher, et qui ne vont donc pas activer les glandes salivaires. De ce fait, une petite quantité d’aliments peut entraîner une importante déminéralisation. Je préconise donc plutôt un goûter à base de pain et de chocolat noir. Car le chocolat noir ne contient pas tant de sucres. Il contient un peu de graisse qui va compenser les sucres rapides du chocolat et les sucres lents du pain. Et l’avantage du pain est qu’il va forcer le sujet à mastiquer. Un bout de pain avec du fromage constitue aussi une bonne collation car le fromage va jouer un rôle compensateur.

En revanche, attention au lait toute la journée chez les bébés, car le lait contient naturellement du sucre. Le lait est important, mais il faut le donner au moment des repas.

 

Carie, n’attendez pas de souffrir pour réagir

Quelles sont les autres étapes de la formation de la carie ?

L’attaque par les acides va provoquer une déminéralisation de la surface.

  • Les premiers signes sont des petites tâches blanches qui apparaissent sur les dents. Souvent, les gens pensent que ce n’est pas grave, alors que l’émail est déjà attaqué.
  • Lors de la seconde étape, la deuxième partie de la dent est attaquée : c’est la dentine. Elle est moins dure que l’émail, qui est une sorte de coque.  C’est aussi une matière vivante, elle transmet le chaud et le froid. Cette sensibilité au froid et au chaud va donc être un indicateur, et démontrer qu’il est malheureusement déjà un peu tard. L’idéal est de venir consulter avant d’avoir une carie !
  • La troisième étape se traduit par une forte douleur car le nerf de la dent est atteint. On parle alors de « douleur à se taper la tête contre les murs ».
  • La quatrième étape signe le début d’une infection avec la joue qui gonfle. Comme la gencive est très vascularisée, il y a un réel risque de transmission des germes à d’autres endroits du corps. C’est pourquoi, on fait particulièrement attention à la santé dentaire des personnes touchées par le diabète ou les porteurs de maladies cardiaques. Les maladies parodontales peuvent être porteuses de germes potentiellement dangereux pour la santé de ces personnes.

 

Comment traite-t-on aujourd’hui une carie ?

Aujourd’hui, nous avons des traitements avec une meilleure efficacité, et une meilleure tenue. Nous avons le choix entre de nombreuses matières pour traiter la carie, cela dépend de la localisation et du risque carieux.

Si l’on peut garder la dent vivante, alors, on la répare. Si tel n’est pas le cas, il faudra la dévitaliser et la couronner. Car si elle n’est plus vivante, elle va perdre son calcium et devenir plus fragile. C’est là que les dents peuvent casser, et si elles cassent sous le niveau de la gencive, il faut alors les ôter. C’est pourquoi il est préférable de les couronner avant quelles ne soient trop abimées pour être conservées.

 

Adopter une bonne hygiène dentaire

Le traitement d’une carie est-il douloureux ?

Non, plus aujourd’hui car nous appliquons des anesthésiants. On utilise d’abord des pommades puis les aiguilles sont si fines qu’on ne les sent plus. Bien sûr, il vaut mieux éviter de venir consulter trop tard, quand la douleur est installée.

 

 Que risque t-on à traiter trop tard une carie ?

On risque tout simplement d’avoir mal et de perdre sa dent. Il ne faut pas oublier que la dent est un organe qui marche mieux… vivant ! Il est donc préférable de ne pas la dévitaliser, surtout parce que l’on vit aujourd’hui plus longtemps. L’un des problèmes que l’on connaît avec l’âge, c’est la dénutrition car l’on n’a pas conservé une bonne qualité de mastication des aliments. Perdre ses dents, c’est réellement perdre en qualité de vie, notamment car on perd le plaisir de manger. 

 

Comment éviter d’avoir une carie ?

Adopter une bonne hygiène dentaire (deux brossages par jour avec le passage du fil dentaire le soir), une alimentation équilibrée, pas trop de grignotages, et une consultation fréquente du dentiste.

 

Caries, attention aux cardiaques et femmes enceintes !

Sommes-nous tous égaux face aux caries ?

Non, le risque carieux est différent d’une personne à une autre.

  • Comme je le disais plus haut, les personnes atteintes de maladies cardiaques, d’infections pulmonaires, de diabète… doivent faire très attention à leur santé dentaire.
  • Les femmes enceintes sont également soumises à un contrôle obligatoire à 4 mois de grossesse.
  • Une mauvaise alimentation installe aussi des conditions peu optimales.
  • Chez les enfants, l’éducation est importante. On sait que certaines situations sociales augmentent le risque carieux, car l’enfant est moins accompagné.
  • Avec l’âge, le risque augmente car on a tendance à se tourner vers une alimentation plus sucrée, et que l’on perd notre capacité musculaire pour bien mastiquer. Résultat :  les aliments stagnent davantage autour des dents.
  • Et puis, on hérite des bonnes ou mauvaises dents de sa famille. Malgré les précautions prises, une partie de la population aura plus de difficultés à éviter les caries, mais au moins, elle ne perdra pas toutes ses dents !

 

Consulter un dentiste au moins une fois par an

Si l’on a eu des caries enfant, risque-t-on d’avoir une santé dentaire altérée à l’âge adulte ?

Tout dépend de la raison de ces caries durant l’enfance. S’agissait-il d’un manque d’équilibre alimentaire ? D’une malformation au niveau des dents de lait ?

Effectivement, si les dents définitives se développent dans un milieu avec un excès de bactéries, la minéralisation (qui se produit dans les 2 ans après la poussée de la dent dans la bouche) risque de mal se faire. Des caries sur les dents de lait représentent donc un risque, mais cela reste une bactérie. Si la dent de lait est bien traitée, la minéralisation de la dent définitive peut bien se dérouler et ne pas engendrer de problèmes à l’âge adulte.

 

A quelle fréquence consulter pour vérifier que l’on n’a pas de carie ?

Au moins une fois par an. Contrairement aux idées reçues, les soins dentaires sont remboursés à 100%, mais pas les prothèses. N’hésitez donc pas à consulter ! Nous avons techniquement la capacité de protéger les dents, mais, les Français ont l’habitude de venir quand ils ont mal alors qu’ils devraient venir avant pour prévenir les caries. Nous sommes malheureusement plutôt dans une thérapeutique de réparation et pas de prévention. Pourtant, si un enfant présente un risque carieux, et que l’on met en oeuvre tout ce qu’il faut pour éviter l’apparition de caries, il n’en aura pas. En changeant l’alimentation d’un enfant, son hygiène dentaire, ou encore en utilisant des méthodes de fluorisation, il est possible d’éviter les caries.

 

Retrouvez la liste de tous les spécialistes de la carte dentaire et chirurgiens-dentistes de votre ville ou de votre quartier sur www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr

 

A SAVOIR

Si vous vous inquiétez de la dangerosité des radios dentaires, sachez qu’une radio rétro alvéolaire correspond à l’équivalent d’une exposition d’une à deux heures au soleil, à 3000 mètres d’altitude. Aussi, s’il n’y a aucun signe de caries, le dentiste n’en pratique pas systématiquement.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié.